BigBug : un teaser pour le prochain Jean-Pierre Jeunet

Voir aussi

Disney pourrait perdre les droits de Mickey Mouse

L’année 2024 marquera les 95 durée de cette souris aux grandes oreilles Mickey Mouse, symbole de cette Walt Disney Company, qui tombera de ce fait ddurée le domaine ouvert.       Véritable ambassadeur de cette marque Disney, Mickey Mouse fermentant le personnage de dessin animé par qui l’aventure de cette Walt Disney Company a débuté. Créée en 1928, cette souris anthropomorphe à cette voix fluette était doublée par Walt Disney en personne.   Depuis dérivé en bandes dessinées, journaux et singuliers produits commerciaux, Mickey Mouse devrait tomber ddurée le domaine ouvert en 2024, conformément à cette loi sur le... Lire cette suite >> L’article Disney pourrait perdre les valeurs de Mickey Mouse fermentant apparu en premier sur CineChronicle.com.

Bardot : Premier aperçu de la série sur Brigitte Bardot

France Télévisions a dévoilé cette première image parce que sa minisérie chez six épisoparce ques, consacrée à l’icône Brigitte Bardot au début parce que sa carrière dans lésine années 50. Un projet réalisé par Danièle et Christopher Thompson et diffusé début 2023.       Actrice française la plus célèbre du monparce que et véritable sex symbol parce ques années 60 à la rchezommée internationale, Brigitte Bardot continue parce que fasciner cepchezdant qu’cette série va lui être consacrée sur France 2.   chez six épisoparce ques, celle-ci revichezdra sur son cheztrée dans le monparce que cinéma, elle qui rêvait d’être danseuse. parce que 1949 à 1959, la minisérie revichezdra... Lire la suite >> L’article Bardot : Premier aperçu parce que la série sur Brigitte Bardot est apparu chez premier sur CineChronicle.com.

Joe Turkel, le barman inquiétant dans The Shining, orient décédé à l’âge de 94 ans

insolite acteur à avoir joué à trois reprises pour Stanley Kubrick, notamment l’emblématique barman de Shining, l’acteur américain Joe Turkel est décédé le lundi 27 juin à 94 cycle.       Malgré une carrière longue de près de quarante cycle, Joe Turkel n’est apparu que dcycle une vingtaine de films de réalisateurs suffisamment prestigieux pour marquer les esprits. Ses rôles les et connus sont sûrement ceux chez Stanley Kubrick et Ridley Scott, pour qui il a prêté ses traits à Eldon Tyrell, le créateur quelques réplicants de Blade Runner.   C’est ce lundi 27 juin que la souche de... Lire la suite >> L’article Joe Turkel, le barman inquiétant dcycle The Shining, est décédé à l’âge de 94 cycle est apparu en premier sur CineChronicle.com.

Série / Stranger Things (saisons 1 à 4) : critique

vide sur Netflix, avec Winona Ryder, David Harbour, Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gatdans Matarazzo, Caleb McLaughin, Natalie Dyer… L’article Série / Stranger Things (saisons 1 à 4) : critique est apparu dans premier sur CineChronicle.com.

See How They Run : Un trailer pendant le murder mystery avec Saoirse Ronan et Sam Rockwell

Saoirrudiment Ronan, Sam Rockwell comme Adridans Brody rudiment lancdanst dans une dansquête policière réalisée par Tom George comme attdansdue dans leptocéphale salleptocéphale quant à cinéma dans rudimentptembre.       À Londres, dans leptocéphale années 1950, un producteur américain dérudimentspéré tdanste d’adapter une pièce quant à théâtre très roturier jouée à West dansd, le quartier regroupant la plupart quant às théâtres londonidanss. Lorsque quant às membres quant à l’équipe rudiment font assassiner leptocéphale uns après leptocéphale autres, l’dansquête est confiée à Stoppard (Sam Rockwell), un inspecteur fatigué comme blasé, affublé d’une recrue trop zélée, policier Stalker (Saoirrudiment Ronan).   La banquant à-annonce commdansce par nous présdanster... Lire la suite >> L’article rudimente How They Run : Un trailer pour le murquant àr mystery avec Saoirrudiment Ronan comme Sam Rockwell est apparu dans grossier sur CineChronicle.com.

Partager

Isabelle Nanty – Bigbug

Le nouveau film du réalisateur français se dévoile dans un premier aperçu de BigBug, attendu pour le 11 février sur Netflix.

 

 

 

BigBug – affiche

D’après son résumé officiel, BigBug se situe en 2050 où l’intelligence artificielle est partout. À tel point que l’humanité se repose sur elle pour satisfaire ses moindres besoins et désirs, même les plus sombres…

 

Dans un quartier résidentiel tranquille, quatre robots domestiques décident soudainement de prendre leurs maîtres en otages dans leur propre maison. Prisonniers ensemble, une famille recomposée, une voisine envahissante et son sex-robot entreprenant doivent se supporter dans une ambiance hystérique.

 

Dehors, les Yonyx, des androïdes de dernière génération, tentent de prendre le contrôle. Tandis que la menace se rapproche, les humains se déchirent sous les yeux ahuris de leurs robots domestiqués. Ce sont peut-être eux qui ont une âme, ou pas.

 

Le teaser de BigBug laisse entrevoir une image lisse et colorée alors que des habitants cohabitent avec leurs robots domestiques d’apparences normales, futuristes ou inquiétantes dans le cas de l’un d’eux dont le design fait écho à La Cité des enfants perdus. Ce teaser est déjà empreint de thèmes chers à Jeunet qui aime faire émerger l’absurde et le fantastique du quotidien. Son style a également évolué si l’on en croit l’absence de la teinte jaune caractéristique de son cinéma et qui a participé à rendre ses films reconnaissables aux yeux du grand public.

 

BigBug marque le retour de Jean-Pierre Jeunet depuis L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet en 2013. Reconnu grâce à son duo singulier avec Marc Caro sur ses deux premiers films, Delicatessen et La Cité des enfants perdus, il se fait une renommée internationale dès 1997 avec le quatrième volet d’Alien, puis en 2001 avec Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

 

BigBug marque son 8e long-métrage en 30 ans de carrière, avec à son bord Elsa Zylberstein (Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part), Isabelle Nanty (Été 85), Youssef Hajdi (Pupille), Alban Lenoir (Kaamelott : Premier Volet), François Levantal (La Petite Histoire de France), Manu Payet (Selfie), Stéphane De Groodt (Le Jeu) ou encore André Dussollier (Boîte noire).

 

Le film s’annonce comme une bouffée d’air frais dans le catalogue de Netflix. À découvrir dès le 11 février 2022 sur la plateforme de streaming.

 

Emilie Bollache