Betty White, star de la télévision américaine n’est plus

Voir aussi

Eric Larrue : Michael Shannon débute à la réalisation avec l’adaptation d’une pièce de théâtre

L’acteur Michael Shannon passe quant àrrière la caméra afin quant à supporter sur grand écran la pièce quant à théâtre quant à Brett Nevey, Eric Larrue, qui suit une mère après la tuerie quant à masse commise par son fils quant à 17 ans.       Michael Shannon (Nocturnal Animals, Midnight Special, À poignards tirés) fera ses débuts pendant tant que réalisateur pendant tpendantant Eric Larue, un critique basé sur la pièce quant à Brett Neveu. Celle-ci a été préspendanttée pendant 2002 sur les massifs du Red Orchid Theatre quant à Chicago, où Michael Shannon a commpendantcé sa carrière. Brett Neveu se chargera égalempendantt quant à l’écriture du script.... Lire la suite >> L’article Eric Larrue : Michael Shannon débute à la réalisation pendant tpendantant l’adaptation d’une pièce quant à théâtre est apparu pendant premier sur CineChronicle.com.

Avatar 2 : James Cameron confirme la durée du film et répond aux spectateurs lequel s’en plaignent

Attendu en fin d’année au cinéma, personnification 2 s’annonce déjà comme un phénomène qui avoisinera les trois heures. cette durée défendue par James Cameron qui pourrait ne pas réaliser les suites.       personnification 2, La Voie de l’eau, atteint actuellement cette durée de près de trois heures, a confirmé son réalisateur James Cameron. cette longueur qui fait crisser des dents à l’avance maints spectateurs, mais qui ne perturbe pas son réalisateur. Celui-ci encourage d’ailleurs ces personnes à se ameuter pour aller aux toilettes, arguant auxquelles c’fermentant leur problème, avant d’être le sien.   « Je ne vois personne se... Lire la suite >> L’article personnification 2 : James Cameron confirme la durée du histoire et répond aux spectateurs qui s’en plaignent fermentant apparu en premier sur CineChronicle.com.

Peter Von Kant de François Ozon : critique

comme salle le 6 juillet 2022, avec Dcommeis Ménochet, Isabelle Adjani, Khalil Bcomme Gharbia, Hanna Schygulla, Stefan Crepon, Aminthe Audiard... L’article Peter Von Kant de François Ozon : critique est apparu comme important sur CineChronicle.com.

Disney pourrait perdre les droits de Mickey Mouse

L’année 2024 marquera les 95 durée de cette souris aux grandes oreilles Mickey Mouse, symbole de cette Walt Disney Company, qui tombera de ce fait ddurée le domaine ouvert.       Véritable ambassadeur de cette marque Disney, Mickey Mouse fermentant le personnage de dessin animé par qui l’aventure de cette Walt Disney Company a débuté. Créée en 1928, cette souris anthropomorphe à cette voix fluette était doublée par Walt Disney en personne.   Depuis dérivé en bandes dessinées, journaux et singuliers produits commerciaux, Mickey Mouse devrait tomber ddurée le domaine ouvert en 2024, conformément à cette loi sur le... Lire cette suite >> L’article Disney pourrait perdre les valeurs de Mickey Mouse fermentant apparu en premier sur CineChronicle.com.

Bardot : Premier aperçu de la série sur Brigitte Bardot

France Télévisions a dévoilé cette première image parce que sa minisérie chez six épisoparce ques, consacrée à l’icône Brigitte Bardot au début parce que sa carrière dans lésine années 50. Un projet réalisé par Danièle et Christopher Thompson et diffusé début 2023.       Actrice française la plus célèbre du monparce que et véritable sex symbol parce ques années 60 à la rchezommée internationale, Brigitte Bardot continue parce que fasciner cepchezdant qu’cette série va lui être consacrée sur France 2.   chez six épisoparce ques, celle-ci revichezdra sur son cheztrée dans le monparce que cinéma, elle qui rêvait d’être danseuse. parce que 1949 à 1959, la minisérie revichezdra... Lire la suite >> L’article Bardot : Premier aperçu parce que la série sur Brigitte Bardot est apparu chez premier sur CineChronicle.com.

Partager

Betty White

Disparue le 31 décembre 2021, Betty White, grande dame du petit écran, a su mener une carrière en affirmant une indépendance qui marqua le caractère de ses plus célèbres rôles.

 

 

 

Sitcom Les Craquantes (The Golden Girls)

Si son visage n’est pas totalement inconnu des cinéphiles francophones, Betty White fut surtout une figure familière des téléspectateurs américains. C’est en effet sur le petit écran que l’actrice fait ses premiers pas et rencontre ses plus grands succès.

 

Le début de sa carrière coïncide ainsi avec celui de l’histoire de la télévision états-unienne. Après un rôle de figuration dans l’émission Hollywood on Television diffusée en 1949, elle interprète le rôle-titre de la série Life with Elizabeth (1952-1955) qui lui vaut un Emmy Award.

 

Cette récompense la propulse animatrice de sa propre émission, The Betty White Show. De 1952 à 1954, elle accueillera ainsi différents invités réguliers parmi lesquels Arthur Duncan, danseur afro-américain. Un choix que défendit avec beaucoup de noblesse Betty White lorsqu’elle fut attaquée par les défenseurs des lois ségrégationnistes, décidant même d’augmenter le temps de son invité à l’antenne.

 

Si le début des années 1960 la voit débuter sa carrière sur le grand écran avec un rôle de sénatrice dans Tempête à Washington (Otto Preminger, 1962), l’actrice demeurera fidèle à son médium d’origine.

 

Elle traverse les décennies en participant à des sitcoms à succès qui, de The Mary Tyler Moore Show (1973-1977) à Earl (2006) et Young and Hungry (2017) en passant par The Golden Girls (1985 à 1992), La croisière s’amuse (1980-1985), Hôpital St Elsewhere (1985), Ally McBeal (1999), That’ 70s Show (2002-2003), Malcolm (2004) et même Bob l’éponge (où elle prête sa voix au personnage de Beatrice), lui permette d’acquérir un capital sympathie inégalé.

 

Privilégiant le feuilleton sur le format long, White délaissa les téléfilms et les productions cinématographiques, même si son charme discret et plein de candeur sut s’exercer sur le grand écran à travers des rôles de grands-mères délurées et affectueuses (Une vie à deux [Rob Reiner, 1999] ; Bronx à Bel-Air [Adam Shankman, 2003] ; La Proposition [Anne Fletcher, 2009]).

 

Malgré leur nombre peu important, ses douze participations au cinéma révèlent le caractère facétieux d’une actrice qui malgré sa notoriété n’hésita jamais à rire d’elle-même. Elle accepta ainsi que sa figure soit caricaturée dans Les Simpson et Les Griffin, d’interpréter des caméos dans les séries Ugly Betty et 30 Rock et même d’apparaître en guest star dans l’émission de catch WWE Raw.

 

Preuve incontestable que Betty White était devenue une authentique icône culturelle.