les Pays Bas oblige son App Store à s’ouvrir à des moyens de paiement alternatifs

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Sale cadeau de Noël pour Apple. L’autorité de régulation de la concurrence néerlandaise vient de déterminer que le géant américain enfreint les lois sur la concurrence avec son App Store, et plus précisément avec sa politique de paiement. La décision a été publiée vendredi dernier sur le site de l’Authority for Consumers and Markets (ACM).

Une fois encore, la restriction d’Apple, qui impose les achats intégrés, soumis à une commission de 15 à 30%, est au cœur du problème. L’enquête néerlandaise a été initiée en 2019 pour déterminer si Apple était dans une situation d’abus de position dominante. Le spectre de l’enquête a ensuite été réduit aux applications de rencontre seulement, comme Tinder, par exemple.
La décision rendue vendredi dernier ne s’applique donc qu’aux applications de ce type, qui devront pouvoir offrir un service de paiement alternatif au plus tard à partir du 15 janvier prochain, sans quoi, Apple devra payer une amende d’un montant pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros.

A découvrir aussi en vidéo :

Si les applications de rencontre se réjouissent de cette décision, notamment le groupe Match, qui possède Tinder ou Meetic, Apple la rejette évidemment et a fait appel.
Le géant de Cupertino répète une fois encore qu’il « n’a pas de position dominante dans le marché de la distribution de logiciels au Pays-Bas ». Comme dans le procès contre Epic, Apple veille à élargir la vision du marché dans lequel il évolue, positionnant son App Store comme une offre parmi d’autres dans un secteur luxuriant et riche en solutions. Même si l’App Store demeure l’unique point d’accès pour télécharger des applications sur iOS.

Source : Reuters