À Hong Kong, les milieux d’affaires vent debout contre les restrictions de voyage

Voir aussi

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

La réouverture des frontières n’est toujours pas d’actualité à Hong Kong où les résidents de retour de l’étranger restent soumis à des quarantaines de deux à trois semaines.

Le déploiement trop lent de la campagne de vaccination et l’absence d’un véritable plan de sortie de la crise sanitaire suscitent de vives critiques de la part des entreprises et des milieux d’affaires hongkongais, rapporte Tabby Kinder, correspondante sur place du Financial Times.

“Le programme de vaccination décevant, en partie entravé par la méfiance généralisée à l’égard du gouvernement, réduit à néant les espoirs de voyages internationaux pour les résidents, peut-être jusqu’à l’année prochaine. Les frontières restent fermées aux visiteurs étrangers et une quarantaine punitive de deux ou trois semaines dans un hôtel pour les résidents de retour à Hong Kong a créé un verrouillage de facto qui entre maintenant dans sa deuxième année.”

Perte d’attractivité

Conséquence : “Les banquiers se révoltent.” Le président de la chambre de commerce européenne de Hong Kong a ainsi prévenu que Hong Kong risque de perdre son attractivité du fait des règles de quarantaine alors que certains résidents sont déjà sur le départ. De son côté, la banque HSBC a exhorté le gouvernement à faire en sorte que “la protection de la santé publique et le retour progressif à la normale des voyages d’affaires puissent coexister”.

Pendant combien de temps un centre financier international peut-il survivre sans autoriser les voyages à l’étranger ? s’interroge la journaliste du Financial Times, qui rappelle que 70 % des plus grandes banques du monde sont présentes à Hong Kong où le secteur des services financiers représente à lui seul plus d’un cinquième du produit intérieur brut.

Hong Kong n’a enregistré jusqu’à présent que 210 décès dus au coronavirus sur une population de 7,5 millions d’habitants. Mais plus de cent jours après le début de la campagne de vaccination, 17 % seulement des adultes seraient vaccinés – et moins de 5 % des personnes de plus de 70 ans. “C’est deux fois moins qu’à Londres ou à Singapour.” 

Source

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”, le Financial Times est aujourd’hui le quotidien financier et économique de

[…]

Lire la suite