Twitch va s’appuyer sur le machine learning pour aider à bannir définitivement les trolls

Voir aussi

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

VIDEO. Le périphérique parisien, future corset verte : les associations n’y croient pas

Métamorphoser le périphérique parisien en ceinture verte, c’est le grand projet d’Anne Hidalgo. D’ici à 2024, la maire vers Paris veut végétaliser ce boulevard sur une coalition d’un kluiomètre vers large, où lui ferait bon vivre. L'œlui du 20h a défriché cette forêt vers bonnes intentions.

Inflation : le prix les loyers pourrait augmenter, au maximum, de 3,5 % en un an

Le gouvernement a mis en place un bouclier afin que le prix des loyers n'augmente pas de plus de 3,5 % en un cycle. Cette hausse, qui s'inscrit dcycles un ambicyclece d'inflation, inquiète. 

Pouvoir d’achat : le gouvernement veut délimiter la hausse des loyers à 3,5%, ce qu’il faut savoir

Alors que commes associations commemandaient un "gel commes loyers" dès le 1er juillet afin comme faire face à l'inflation, le gouvernement va plafonner la hausse commes loyers à 3,5%. Le commecryptage comme Fanny Guinochet.

Immobilier : des propriétaires découvrent que à elles maisons ont été construites sur des sols pollués

Des quartiers résidentiels ont pu être construits à la entrain d'anciennes zones industrielles. Parfois, les dettes de dépollution n'ont pas été menés, mettant en danger la santé des habitants.  

Partager

Twitch prend le problème des trolls récidivistes à bras le corps. La plate-forme vient d’annoncer le déploiement d’un nouvel outil visant à empêcher les utilisateurs mal intentionnés, ayant déjà été bannis, de revenir harceler leurs victimes en créant un nouveau compte.

Suspicious User Detection, c’est le nom de cet outil, s’appuie sur l’apprentissage automatique, aussi connu sous le nom de machine learning, pour détecter et identifier les utilisateurs suspectés d’être des récidivistes du « trolling » en se basant sur plusieurs éléments.
L’outil va alors indiquer les comptes qu’il considère comme suspects aux créateurs de contenus, afin qu’ils puissent prendre les mesures nécessaires.

À découvrir aussi en vidéo :

Plusieurs niveaux de protection

Twitch prévoit plusieurs niveaux de détection de ces comptes suspects. Pour les utilisateurs détectés comme probablement bannis, leurs messages ne seront tout simplement pas envoyé dans le Chat. Ils resteront visibles des créateurs et des modérateurs qui pourront alors choisir de maintenir la restriction, de surveiller l’utilisateur ou de lui interdire l’accès au canal de discussion.
Quant à ceux détectés comment possiblement bannis, les messages qu’ils publieront s’afficheront dans le Chat, mais leur compte sera automatiquement signalé au gestionnaire de la chaîne, ainsi qu’à ses modérateurs. Ils pourront alors le surveiller et décider de l’empêcher de participer à la discussion, si son comportement est inadéquat.

L’outil de détection d’utilisateurs suspect sera activé par défaut sur toutes les chaînes. Les créateurs pourront, s’ils le souhaitent, modifier certains paramètres ou tout simplement désactiver la fonction depuis les paramètres de modération de leur page. Ils pourront également rajouter manuellement le nom d’un utilisateur qu’ils considèrent comme suspect pour le placer sous surveillance dans l’outil.

Si cette nouvelle fonction est bienvenue, Twitch est bien conscient qu’elle n’est pas fiable à 100 %. C’est la raison pour laquelle les comptes détectés ne sont d’ailleurs pas automatiquement bannis de la plate-forme, Twitch préférant laisser la main aux créateurs, plus légitimes pour juger leur communauté qu’ils sont censés bien connaître.
L’outil s’appuiera toutefois sur les actions entreprises par les créateurs pour améliorer la qualité de ses prédictions.

Source : Twitch