Apple redouble d’efforts pour empêcher les changements dans son App Store

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Apple ne veut décidément pas faire de changements dans son magasin d’applications pour permettre aux développeurs d’offrir des solutions de paiement alternatives et extérieures. Le géant californien a fait appel du jugement dans le procès qui l’oppose à Epic Games, mais tente aussi de bloquer l’application de la décision de justice, rendue en septembre, qui doit être effective le 9 décembre prochain.

Pour cela, les avocats d’Apple ont déposé une demande auprès de la Cour supérieure du neuvième circuit (qui se situe à San Francisco) pour suspendre l’application de la décision pendant 30 jours. Les avocats justifient cette demande en indiquant que, sans la suspension : « l’App Store devra être reconfiguré, au détriment des consommateurs, des développeurs et d’Apple lui-même. »

Cela n’est pas la première fois que le constructeur tente ce type de manoeuvre. Le 10 novembre, le géant de Cupertino a été débouté par la juge Yvonne Gonzales Rogers, en charge du dossier Epic vs Apple.
Elle a estimé que la requête d’Apple est basée sur une lecture sélective des conclusions du tribunal et ignore toutes les conclusions qui ont soutenu l’injonction.

A découvrir aussi en vidéo :

Apple a fait un léger pas en direction des développeurs, qui peuvent contacter leurs utilisateurs par courrier électronique. Mais il est pour l’instant hors de question de mettre dans les applis des boutons ou des liens qui enverraient vers un autre système de paiement que celui prévu au sein du magasin d’applications. Et pendant ce temps, Epic Games fait son retour sur l’App Store… sous un autre nom, mais sans son titre phare.

Source : Bloomberg