plus que 24 heures pour déposer sa demande !

Voir aussi

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec le bac et une courte formation dans le tourisme chez cavité, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau lequel lui a permis de sillonner les Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elle ?

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur ce travail pour ce périodique britannique The Times. Il fait ce bilan et revient sur neuf sujets qui font débat en proposant des solutions.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemcommet comme Europe reprcommencommet avec une campagne auprès d’commeseignants dès la mission mars, puis une tournée dans trois villes françaises à la mission avril. Explications.

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne est frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui...

Partager

Les ressortissants européens installés au Royaume-Uni qui n’auront pas déposé avant le 1er juillet une demande de “settled status” perdront théoriquement le droit de travailler dans le pays, d’y louer un logement ou encore de bénéficier gratuitement du système de santé.

La date butoir ne sera pas repoussée, a averti le ministre britannique de l’Immigration, Kevin Foster : les Européens qui vivent au Royaume-Uni ont jusqu’à mercredi 30 juin à minuit pour demander le statut de résident. Cemalgré l’augmentation soudaine des demandes, estimée à plus de 10 000 par jour”, rapporte The Guardian, et alors que le gouvernement français vient pour sa part d’accorder un délai supplémentaire de trois mois aux Britanniques qui veulent obtenir la résidence permanente en France.

5,6 millions de demandes déposées

Le nombre de demandes a soudain augmenté au cours des dernières semaines “jusqu’à atteindre plus de 10 000 dossiers par jour”, au point de “saturer” les services du ministère de l’Intérieur britannique. “Des demandeurs se retrouvent bloqués dans les files d’attente en ligne, d’autres ne parviennent pas à accéder au service d’assistance”, rapporte The Guardian.

Sur les 5,6 millions de demandes déposées à ce jour (soit beaucoup plus que les 3 millions escomptés), près de 350 000 n’ont toujours pas reçu de réponse du Home Office – celle-ci pourrait ne pas venir “avant la fin de l’été”. Une attestation doit théoriquement leur permettre de faire valoir leurs droits – notamment pour travailler, se loger et accéder au système de santé – tant que leur dossier restera en instance.

Pour les autres – les dizaines de milliers de ressortissants européens qui n’auront pas réussi à faire leur demande dans les délais –, Kevin Foster se veut rassurant en promettant que son ministère saura faire preuve de souplesse : ils ne verront pas leurs prestations sociales supprimées du jour au lendemain, a-t-il en particulier souligné. Une indulgence qui ne devrait avoir qu’un temps, prévient le journal.

Source

L’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au

[…]

Lire la suite