Windows 11 va bloquer les bidouilles qui facilitent l’emploi d’un navigateur alternatif à Edge

Voir aussi

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Microsoft veut vous forcer à utiliser son navigateur Edge dans Windows 10 et Windows 11. Pour cela, l’éditeur a mis en place le nouveau protocole microsoft-edge:// qui appelle directement Edge, même si un autre navigateur est défini par défaut. Des développeurs ont tenté de contourner cette pratique avec des outils comme EdgeDeflector. Hélas, son créateur Daniel Aleksandersen vient d’annoncer sur son blog que la nouvelle build de Windows 11, actuellement en test chez les membres du programme Windows Insider, bloque ce type de contournement :

Quelque chose a changé entre les versions 22483 et 22494 de Windows 11 (des builds Windows Insider Preview). Le journal des modifications a omis une information importante : vous ne pouvez plus contourner Microsoft Edge en utilisant des applications comme EdgeDeflector.

Aleksandersen ajoute que Microsoft a modifié Windows 11 pour que seul Edge puisse gérer le protocole microsoft-edge://. Ainsi, l’appli liée au protocole ne peut plus être modifiée dans la base de registre du système. Aleksandersen précise qu’il ne fera plus évoluer EdgeDeflector tant que Microsoft ne sera pas revenu sur sa décision. Il indique qu’il n’est pas possible pour lui de changer le comportement de Windows 11 sans effectuer des changements destructifs dans le système.

Selon nos confrères de ghacks.net, un contournement reste possible avec l’outil MSEdgeRedirect, qui fonctionne en tâche de fond et intercepte les appels à Edge pour les rediriger vers le navigateur défini par défaut. Cette méthode reste toutefois plus contraignante qu’une simple modification de données dans la base de registre de l’OS.

Daniel Aleksandersen reproche également à Microsoft de ne pas faciliter le changement du navigateur par défaut dans Windows 11. En effet, il faut désormais effectuer trois modifications d’application par défaut dans le système, pour changer les associations avec les protocoles http:// et https://, ainsi qu’avec les fichiers .html. 

A découvrir aussi en vidéo :

Le concepteur de EdgeDeflector encourage les utilisateurs de Windows 11 de se plaindre auprès des autorités chargées des pratiques anti-concurrentielles, voire de passer à Linux. Ce type de situation dominante rappelle ce qui s’était passé en 2009 avec Internet Explorer. La Commission européenne avait alors forcé Microsoft à proposer le choix du navigateur dans Windows 7. L’éditeur a même dû payer une amende de 561 millions d’euros pour ne pas avoir respecté son engagement entre mai 2011 et juillet 2012.

Source : blog de Daniel Aleksandersen