Pourquoi YouTube va cacher le nombre de « Je n’aime pas » sur l’ensemble de ses vidéos

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Après plusieurs mois de test, YouTube a pris la décision de rendre le nombre de « Je n’aime pas » privé sur l’ensemble de son site. Ce pouce vers le bas sur lequel cliquent les spectateurs mécontents ou n’appréciant pas certains contenus ne sera désormais plus accessible au public.

La suppression de l’affichage des dislikes a été décidée par YouTube pour protéger les petits créateurs de contenus. Cette mesure a en effet pour but de décourager les auteurs de raids numériques. Certains internautes aux intentions belliqueuses ont pris l’habitude d’agir en meute et de s’adonner au harcèlement en ligne en cliquant massivement sur le bouton. 

« En se basant sur ce que nous avons appris, nous rendons le nombre de « Je n’aime pas » privé sur YouTube, sans toutefois que le bouton disparaisse. Ce changement commencera à être mis en place progressivement à partir d’aujourd’hui » indique YouTube dans son communiqué.

Le bouton reste ainsi visible et utilisable par tous sur la plate-forme et peut donc toujours être utilisé pour affiner vos préférences ainsi que les suggestions de vidéos susceptibles de vous intéresser. Seul le score global des « dislikes » n’est plus visible du public.

« Nous voulons créer un environnement inclusif et respectueux où les créateurs ont la possibilité de réussir et se sentent en sécurité pour s’exprimer. Ce n’est qu’une des nombreuses mesures que nous prenons pour continuer à protéger les créateurs contre le harcèlement. Notre travail n’est pas terminé, et nous continuerons à investir ici » conclut YouTube dans son annonce.

Quant aux créateurs de contenu, ils peuvent toujours accéder à cette statistique de manière privée en se connectant sur YouTube Studio.

Source : Youtube