Microsoft lance Windows 11 SE, voici ce qu’il faut retenir

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Microsoft vient de dévoiler une nouvelle déclinaison de Windows 11. Windows 11 SE (pour Special Edition), une version optimisée de Windows 11 destinée aux étudiants et aux enseignants, a été annoncée en même temps que le Surface Laptop SE, une machine bon marché annoncée à 250 dollars, pensée spécialement pour faire tourner cette version de Windows.

Uniquement pour l’éducation

Avec Windows 11 SE, Microsoft s’attaque très clairement au marché des PC orientés Cloud, comme les Chromebooks. Avec cette nouvelle mouture, la firme de Redmond espère proposer aux utilisateurs un OS efficace, sans distraction, et sécurisé, ce qu’elle n’a pas réussi avec Windows 10X, mort avant même d’être lancé officiellement. L’OS ne sera ainsi disponible que pour l’éducation, et uniquement sur des machines bon marché spécialement pensées pour et vendues aux écoles.

Microsoft semble avoir appris de ses erreurs du passé. Contrairement à ce que la firme avait jadis imaginé avec Windows 10 S, sa version allégée de Windows 10 sur laquelle il n’était possible d’installer que des applications du Microsoft Store, Windows 11 SE n’est pas limité aux seules applications Microsoft. Si le système d’exploitation utilise le navigateur Edge par défaut, embarque les outils de la suite Office ainsi que les services de Microsoft basés sur le Cloud, il peut également accueillir certaines applications tierces triées sur le volet, comme Google Chrome ou Zoom. Ce sont les administrateurs système qui auront la charge de sélectionner et de déployer les applications sur les machines des étudiants équipés d’un laptop compatible Windows 11 SE.

À découvrir aussi en vidéo :

Une version assez peu différente de l’originale

Si Windows 11 SE a été optimisé pour limiter les distractions, dans les faits, l’OS en lui-même diffère très peu de la version originale de Windows 11. Pendant 18 mois, Microsoft a échangé avec des enseignants et des étudiants pour définir les optimisations à intégrer dans cette nouvelle mouture. Ainsi, dans Windows 11 SE, les applications s’ouvrent automatiquement en plein écran, la fonction d’ancrage de fenêtre ne permet de juxtaposer que deux fenêtres l’une à côté de l’autre et les Widgets ont été retirés, Microsoft estimant qu’ils pouvaient représenter une source de distraction dans une classe. Par ailleurs, si le navigateur Edge est configuré par défaut, Microsoft l’a configuré pour qu’il accepte nativement toutes les extensions Chrome, un choix dû au fait que la majorité des classes aux États-Unis utilisent des extensions Chrome sur leurs Chromebooks.

Le système d’exploitation se charge par ailleurs de sauvegarder automatiquement sur OneDrive l’ensemble des documents qui restent également disponibles localement pour que les étudiants puissent y accéder hors connexion. À noter que dans un souci de simplification, Microsoft ne propose dans Windows 11 SE qu’une seule version de OneNote et de Microsoft Teams, un choix qui serait toutefois judicieux d’appliquer sur la version grand public de Windows 11.

Windows 11 SE devrait débarquer sur les premières machines dédiées destinées au marché de l’éducation d’ici à la fin de l’année.

Source : The Verge