Pourquoi l’industrie de la mode ferait bien de s’intéresser aux plus de 50 ans

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Plutôt tournés vers les plus jeunes pour élaborer leurs collections, les créateurs de mode s’intéressent moins aux plus de 50 ans. Un très mauvais calcul, selon The Telegraph, puisque ces derniers possèdent un pouvoir d’achat très important.

Le quotidien britannique The Telegraph note “un progrès” dans les derniers défilés de mode présentant les collections de l’été à venir. “Parmi les modèles à la vingtaine élancée” qui exhibent ces vêtements, “vous pouvez apercevoir quelques têtes grisonnantes”. Et des pièces qui, il y a dix ans, étaient considérées comme des habits de maman sont “aujourd’hui dix fois plus à la mode”.

Malgré ce changement de mentalité, plus inclusive vis-à-vis de tous les âges (mais aussi de toutes les tailles), “l’industrie [de la mode] dans son ensemble – depuis le marketing et la publicité jusqu’aux styles et aux coupes proposés – est encore largement tournée vers les jeunes”.

Jusqu’à quand cela va-t-il durer ? se demande le journal britannique, et ce pour des raisons purement pragmatiques :

D’après des chiffres

[…]

Source

Atlantiste et antieuropéen sur le fond, pugnace et engagé sur la forme, c’est le grand journal conservateur de référence. Fondé en 1855, il est le dernier des quotidiens de qualité à ne pas avoir abandonné le grand format.
Son agenda est

[…]

Lire la suite