Toronto, nouvel eldorado de la tech

Voir aussi

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Dans un nouveau classement sur l’Amérique du Nord, Toronto se hisse au premier rang pour la croissance de l’emploi dans le secteur de la haute technologie au cours des deux dernières années. Explications.

Ce n’est pas la première fois que le cabinet de conseil en immobilier CBRE accorde à Toronto les honneurs pour la croissance des emplois dans la high-tech. Le Globe and Mail rapportait que le cabinet soulignait en 2018 déjà que la métropole canadienne “a créé le plus d’emplois technologiques au cours des cinq dernières années”, soit de 2012 à 2017, en ajoutant plus de 82 000 emplois liés aux technologies de pointe, dépassant ainsi la région de San Francisco.

Un nouveau rapport place à nouveau la métropole canadienne au premier rang des marchés étudiés pour les années 2019 et 2020. “Toronto a connu une croissance de l’emploi de 26 %, suivi de Seattle (22 %), de Vancouver (21 %), de New York (18 %) et d’Austin (16 %)”, détaille le site d’information torontois BlogTO. CBRE a tweeté un tableau qui montre que Montréal arrive au 6e rang, avec une croissance de 14,6 %, suivi par Charlotte (Caroline du Nord) et à la métropole Dallas-Fort Worth, alors que San Francisco se retrouve au 9e rang. Le marché de Raleigh-Durham ferme la marche au 10e rang.

Croissance en pleine pandémie

Le rapport “Tech-30” de CBRE indique également que 1,6 million d’emplois high-tech ont été créés depuis 2010, dont 219 000 entre mai 2020 et mai 2021. Ce qui amène la firme à cette conclusion :

Les produits et services technologiques ont été essentiels à la continuité des activités à l’ère du Covid-19, entraînant une forte croissance de l’emploi technologique au cours des douze derniers mois.”

Le document ne se contente pas de classer les marchés technologiques, il explore également l’impact de l’industrie des hautes technologies sur les espaces de bureaux et fournit des données sociologiques. Il note que l’emploi des espaces de bureaux, en dehors de ceux liés aux entreprises de la haute technologie, demeure en deçà des niveaux atteints avant la pandémie. Parmi les 30 marchés étudiés, Seattle est la ville qui connaît le plus de croissance en matière de location d’espaces de bureaux, suivi de Vancouver, de Charlotte, d’Austin et de Montréal. Pour ce qui est de la diversité dans la tech, l’étude affirme que 33 % des emplois sont occupés par des femmes et 18 % par des minorités, mais reconnaît que l’industrie emploie majoritairement des hommes (67 %) de race blanche (61 %).

Ce rapport survient, note BlogTO, alors que de “de nombreuses start-up ont annoncé leur intention d’ouvrir des bureaux à Toronto”. Elles vont se joindre à “Google, Amazon, Netflix, Reddit, TikTok, DoorDash, Uber, Pinterest et Wayfair pour s’implanter et ajouter des emplois dans la ville”.

Martin Gauthier

Source

Lancé en avril 2016 et destiné aux expatriés français et aux candidats à l’expatriation, Courrier Expat offre des informations puisées dans la presse internationale sur l’environnement professionnel et personnel des Français de l’étranger, sur le

[…]

Lire la suite