En Chine, de plus en plus de professionnels expatriés sur le départ

Voir aussi

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Alors que les restrictions de voyage pourraient être prolongées en Chine jusqu’à fin 2022, les milieux d’affaires estiment que les autorités n’ont pas de stratégie de sortie de crise.

Les présidents des chambres de commerce américaines de Pékin et de Shanghai viennent d’annoncer leur départ anticipé du pays, rapporte le Financial Times. Ker Gibbs et Alan Beebe en ont profité pour mettre en garde les autorités chinoises contre les conséquences économiques des restrictions de voyage et des mesures de quarantaine qui compromettent la poursuite des activités de nombreuses entreprises étrangères en Chine.

La Chine s’est développée rapidement grâce au travail acharné et à l’esprit d’entreprise du peuple chinois, [mais] il est également vrai que l’ouverture sur le monde extérieur a joué un rôle important, explique Ker Gibbs. En autorisant les capitaux, les idées et les méthodes de management venues de l’étranger, le pays a accéléré sa mutation vers l’une des économies les plus prospères et les plus avancées du monde. Mais depuis le début de la pandémie, la Chine a rendu extrêmement difficiles les déplacements des entrepreneurs étrangers et de leur famille.”

Pressions croissantes sur les enreprises étrangères

La stratégie chinoise de lutte contre le coronavirus s’est notamment traduite par une réduction spectaculaire du nombre de visas accordés aux hommes d’affaires depuis plus de dix-huit mois et des quarantaines obligatoires de trois semaines imposées aux rares bénéficiaires, souligne le Financial Times. Or la propagation actuelle du variant Delta dans les deux tiers du pays impose localement de nouvelles mesures de confinement – notamment à Pékin, où doivent se dérouler en février prochain les Jeux olympiques d’hiver –, qui compliquent encore la donne pour les entreprises étrangères.

Une enquête récente auprès de 338 entreprises membres de la chambre de commerce américaine de Shanghai montre que plus de 70 % d’entre elles rencontrent de graves difficultés pour faire venir de l’étranger le personnel dont elles ont besoin. Il est “plus que probable”, selon un expert de la société de conseil Gavekal, basée à Hong Kong, que ces difficultés vont durer, car tout laisse penser que les restrictions de voyage en vigueur seront prolongées jusqu’à fin 2022.

La mise en garde publique des deux chefs d’entreprise américains est symptomatique du malaise actuel des milieux d’affaires étrangers en Chine, soumis, selon le quotidien économique britannique, à des pressions croissantes. En témoigne notamment l’arrêt, imposé par les autorités locales, des activités de la chambre de commerce américaine de Chengdu, dans l’ouest du pays.

Source

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”, le Financial Times est aujourd’hui le quotidien financier et économique de

[…]

Lire la suite