les expats achètent en France pour préparer leur retour

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Beaucoup d’expats, fatigués des restrictions sanitaires très strictes et par la pandémie qui les a séparés de leur famille, achètent des propriétés dans leur pays d’origine. Parmi eux, les Français sont très nombreux.

De plus en plus d’expatriés à Hong Kong ont acheté des logements dans leur pays d’origine ou dans un autre pays cette année, en prévision de leur départ de Hong Kong. Les achats ont augmenté de 30 % à 40 % cette année, tandis que le marché de la location de standing, qui concerne principalement les expats, devrait souffrir. De nombreux étrangers achètent des biens simplement comme investissement locatif, mais d’autres, notamment les Français, le font bel et bien pour déménager et y vivre, explique le South China Morning Post.

Selon Hervé Guinebert, directeur de la branche locale de la Banque transatlantique, le nombre de ressortissants français est passé de 14 000 à 12 500 en 2021. De nombreux Français dont les contrats touchent à leur fin ou à qui la pandémie a fait ressentir une forme de mal du pays sont donc sur le départ et contractent des emprunts pour s’acheter appartement ou maison, poussés par les taux d’intérêt peu élevés en France. Leur choix se porte généralement sur le sud et l’ouest de la France afin d’avoir de l’espace et une qualité de vie agréable, mais aussi parfois sur des biens en Espagne et au Portugal. Les restrictions sanitaires imposées par Hong Kong (notamment une quarantaine obligatoire de vingt et un jours pour les résidents qui reviennent de l’étranger) ont rendu les affaires très difficiles dans cette place financière et commerciale internationale.

Victoria Allan, fondatrice et directrice de l’agence immobilière Habitat Property constate : “On voit beaucoup d’expats soit quitter Hong Kong pour de bon, soit partir pour au moins un an ou deux.”

Source

 
Le grand quotidien de langue anglaise de Hong Kong est depuis avril 2016 la propriété de Jack Ma (Ma Yun), patron du géant du commerce électronique chinois Alibaba. Cette acquisition a suscité de fortes craintes que la liberté de ton et la

[…]

Lire la suite