The Movie Teller : Berenice Bejo chez Lone Scherfig

Voir aussi

Peter Von Kant de François Ozon : critique

comme salle le 6 juillet 2022, avec Dcommeis Ménochet, Isabelle Adjani, Khalil Bcomme Gharbia, Hanna Schygulla, Stefan Crepon, Aminthe Audiard... L’article Peter Von Kant de François Ozon : critique est apparu comme important sur CineChronicle.com.

Disney pourrait perdre les droits de Mickey Mouse

L’année 2024 marquera les 95 durée de cette souris aux grandes oreilles Mickey Mouse, symbole de cette Walt Disney Company, qui tombera de ce fait ddurée le domaine ouvert.       Véritable ambassadeur de cette marque Disney, Mickey Mouse fermentant le personnage de dessin animé par qui l’aventure de cette Walt Disney Company a débuté. Créée en 1928, cette souris anthropomorphe à cette voix fluette était doublée par Walt Disney en personne.   Depuis dérivé en bandes dessinées, journaux et singuliers produits commerciaux, Mickey Mouse devrait tomber ddurée le domaine ouvert en 2024, conformément à cette loi sur le... Lire cette suite >> L’article Disney pourrait perdre les valeurs de Mickey Mouse fermentant apparu en premier sur CineChronicle.com.

Bardot : Premier aperçu de la série sur Brigitte Bardot

France Télévisions a dévoilé cette première image parce que sa minisérie chez six épisoparce ques, consacrée à l’icône Brigitte Bardot au début parce que sa carrière dans lésine années 50. Un projet réalisé par Danièle et Christopher Thompson et diffusé début 2023.       Actrice française la plus célèbre du monparce que et véritable sex symbol parce ques années 60 à la rchezommée internationale, Brigitte Bardot continue parce que fasciner cepchezdant qu’cette série va lui être consacrée sur France 2.   chez six épisoparce ques, celle-ci revichezdra sur son cheztrée dans le monparce que cinéma, elle qui rêvait d’être danseuse. parce que 1949 à 1959, la minisérie revichezdra... Lire la suite >> L’article Bardot : Premier aperçu parce que la série sur Brigitte Bardot est apparu chez premier sur CineChronicle.com.

Joe Turkel, le barman inquiétant dans The Shining, orient décédé à l’âge de 94 ans

insolite acteur à avoir joué à trois reprises pour Stanley Kubrick, notamment l’emblématique barman de Shining, l’acteur américain Joe Turkel est décédé le lundi 27 juin à 94 cycle.       Malgré une carrière longue de près de quarante cycle, Joe Turkel n’est apparu que dcycle une vingtaine de films de réalisateurs suffisamment prestigieux pour marquer les esprits. Ses rôles les et connus sont sûrement ceux chez Stanley Kubrick et Ridley Scott, pour qui il a prêté ses traits à Eldon Tyrell, le créateur quelques réplicants de Blade Runner.   C’est ce lundi 27 juin que la souche de... Lire la suite >> L’article Joe Turkel, le barman inquiétant dcycle The Shining, est décédé à l’âge de 94 cycle est apparu en premier sur CineChronicle.com.

Série / Stranger Things (saisons 1 à 4) : critique

vide sur Netflix, avec Winona Ryder, David Harbour, Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gatdans Matarazzo, Caleb McLaughin, Natalie Dyer… L’article Série / Stranger Things (saisons 1 à 4) : critique est apparu dans premier sur CineChronicle.com.

Partager

Bérénice Bejo – Lone Scherfig – The Movie Teller

L’actrice franco-argentine jouera dans le prochain film de la réalisatrice danoise dont le tournage commencera en début d’année prochaine.

 

 

 

Maria Magnolia (Berenice Bejo) vit dans la ville d’Atacama Desert au Chili. Malgré les difficultés, elle s’accroche à ses ambitions artistiques. Inspirée par elle, sa fille Maria Margarita développe une passion pour le cinéma tandis que la plupart des habitants ne peuvent s’offrir de billets. Elle se mettra alors à leur raconter les histoires qu’elle voit sur grand écran. À travers son imagination, le cinéma prend vie et permet à la population de supporter la pauvreté.

 

La Raconteuse de films est à l’origine un roman d’Hermán Rivera Letelier paru en 2009 et traduit dans 19 langues. Se déroulant dans les années 1960 au cœur de l’Atacama Desert, une région aride du Chili, il retrace le pouvoir du cinéma et l’arrivée de la télévision qui a failli causer sa perte. L’initiation de la vie au travers de films n’est pas sans rappeler Cinema Paradisio de Giuseppe Tornatore qui, lui, se déroulait dans les années 1980 en Italie.

 

Lone Scherfig (Une Éducation, The Riot Club) déclarait à Variety que ce film évoquait « les plus grandes qualités humaines : notre imagination et le langage. Fascination, savoir, peur, colère, amour et joie : The Movie Teller est pertinent, notamment quand il s’agit d’illuminer la vie d’une enfant négligée qui grandit dans la précarité, un enfant parmi des centaines de millions de nos jours. Ce film reflète le pouvoir de la narration, que ce soit sur scène ou sur grands écrans, comme une fenêtre sur le monde, un lieu de guérison autant que pour unir les gens. »

 

La réalisatrice s’était déjà intéressée au monde du cinéma avec Une belle rencontre, sorti en 2016. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Catrin Cole (Gemma Arterton) est recrutée par le service de la propagande britannique dans le but d’assister un scénariste sur le tournage d’un film conçu pour remonter le moral de la population. Des thèmes qui seront vraisemblablement également abordés dans The Movie Teller.

 

Berenice Bejo (The Artist, Le Redoutable) partagera l’affiche avec l’acteur espagnol Antonio de la Torre (El Reino) et la jeune Sara Becker qui incarnera Maria Margarita.

 

Emilie Bollache