les PC non compatibles reçoivent toujours les mises à jour

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Officiellement, l’installation de Windows 11 ne peut être réalisée que sur des machines dont la configuration est prise en charge par Microsoft. L’OS n’est censé s’installer que sur des machines disposant d’un processeur récent, intégrant un module TPM 2.0 et gérant Secure Boot.

Officieusement, le nouveau système d’exploitation de la firme de Redmond peut tout à fait être installé sur des machines ne respectant pas scrupuleusement ce cahier des charges. Microsoft a même publié sur ses pages de support, des instructions permettant de contourner cette limitation, à condition que la machine soit au moins équipée d’un module TPM 1.2.

À découvrir aussi en vidéo :

Toutefois, Microsoft a été très clair à ce sujet : les personnes qui se lancent dans l’installation de Windows 11 sur une machine non compatible le font à leurs risques et périls. Par ailleurs, la firme de Redmond a indiqué que les machines non prises en charge fonctionnant sous Windows 11 ne seraient pas éligibles aux futures mises à jour de l’OS et qu’elle ne serait par conséquent pas responsable des éventuels dommages pouvant être causés en cas de problème.

Pourtant, contrairement à ce qu’indiquait la firme de Redmond, certaines machines officiellement non compatibles viennent de recevoir le Patch Tuesday, la première mise à jour de sécurité de Windows 11. Sur notre machine de test, un PC hybride HP Spectre x360 qui ne répond pas aux critères de Microsoft et sur lequel nous avons pu installer Windows 11, la première mise à jour cumulative de l’OS était bien proposée dans Windows Update.

Si cela est plutôt une bonne nouvelle pour les utilisateurs, rien n’indique que Microsoft ne procédera pas à l’avenir au blocage des mises à jour sur les machines ne respectant pas ses critères.