Facebook lance Live Audio Rooms, un nouveau rival de Clubhouse

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

À son tour, Facebook vient de lancer une application concurrente de Clubhouse, la plate-forme de discussions qui a fait fureur durant la pandémie. Baptisée « Live Audio Rooms », elle est disponible sur iOS et Android, mais pour l’instant uniquement aux États-Unis.

À l’instar de Clubhouse, elle permet aux utilisateurs d’écouter et parfois de participer aux conversations menés par des célébrités ou des « influenceurs ». Facebook a sollicité plusieurs personnalités pour le lancement de son nouveau produit, dont le rappeur D Smoke, la chanteuse Kehlani ou encore l’activiste et défenseur des droits civiques DeRay Mckesson.

A découvrir aussi en vidéo :

« Les personnalités publiques peuvent inviter des amis, des abonnés, d’autres personnalités publiques vérifiées ou n’importe quel auditeur dans le salon pour être intervenant. L’organisateur peut inviter des intervenants en avance ou pendant la conversation. Il peut y avoir jusqu’à 50 intervenants à la fois et il n’y a pas de limite au nombre d’auditeurs », explique Fidji Simo, directrice de Facebook App, dans une note de blog.

L’application est évidemment fortement intégrée avec le réseau social Facebook.

Les auditeurs peuvent montrer leur soutien aux orateurs en leur envoyant des « étoiles ». Ils se retrouvent alors au « premier rang », c’est-à-dire parmi les premiers dans la liste des auditeurs.

Cette section « permet de mettre en avant les personnes qui envoient des étoiles, de sorte que les organisateurs peuvent identifier leurs supporteurs », précise Mme Simo.

Toutefois, les étoiles ne sont pas gratuites, mais s’achètent sous forme de « packs ».

Live Audio Rooms permet également de réaliser une collecte de fonds durant la discussion. Seul l’organisateur peut en décider. Elle peut être au bénéfice d’une association ou d’une société privée.

Le marché des formats audio a explosé pendant la pandémie, emmené par la start-up Clubhouse, qui dit avoir attiré plus de 10 millions d’utilisateurs depuis son lancement l’an dernier. Twitter et Spotify offrent aussi des services audio en direct depuis peu.

Le groupe dirigé par Mark Zuckerberg a également annoncé lundi qu’il allait proposer aux États-Unis des podcasts créés par des personnalités, qui seront disponibles directement depuis son application mobile.
Selon la société d’analyse financière Finbold, les recettes publicitaires des podcasts vont générer 1,34 milliard de dollars aux États-Unis en 2021, un record. Ce montant va s’élever à 1,7 milliard l’an prochain et à 2,18 milliards en 2023, estime Finbold.

Source : Facebook