la stratégie “zéro Covid” fait fuir les entreprises européennes

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Face aux mesures de quarantaine strictes maintenues par l’exécutif hongkongais, les entreprises délocalisent une partie de leur personnel.

Rester à Hong Kong ou pas : pour la plupart des entreprises étrangères implantées à Hong Kong le sujet est sur la table, rapporte Bloomberg Businessweek, qui fait écho aux déclarations de Frederik Gollob, le président de la Chambre de commerce européenne de Hong Kong :

Vous pensez bien que le sujet est évoqué dans les conseils d’administration, en Europe comme à Hong Kong, étant donné les restrictions en vigueur.”

En réponse aux préoccupations des milieux d’affaires, Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif, a confirmé mercredi 6 octobre, dans son discours devant le Parlement, le maintien des mesures de quarantaine stricte appliquées aux voyageurs en provenance de l’étranger – jusqu’à vingt et un jour d’isolement dans un hôtel, y compris pour ceux qui ont reçu deux doses de vaccin –, ajoutant que les relations de Hong Kong avec la Chine continentale étaient plus importantes que les voyages et les relations commerciales internationales.

Une stratégie contre-productive ?

Jusqu’à présent, la politique zéro Covid adoptée précocément par le territoire a payé, constate The Economist :

Hong Kong, une ville de 7,5 millions d’habitants, s’en sort bien : selon notre évaluation, la pandémie a fait 2 200 morts (les chiffres officiels n’en évoquent que 213). Et Hong Kong est pour le moment l’un des rares endroits à avoir résisté au variant Delta.”

Résultat : une liberté relative pour les Hongkongais qui vivent sur place, mais un isolement quasi total pour le territoire en matière de relations commerciales avec le reste du monde. “La stratégie du Hong Kong pourrait finir par se révéler contre-productive”, prévient le magazine économique. D’autant que les taux de vaccination, s’il sont satisfaisants pour les jeunes Hongkongais, restent très loin du compte chez les plus âgés : 13 % seulement des plus de 80 ans sont doublement vaccinés.

Pas de départs massifs, mais des restructurations partlelles

Alors que la plupart des pays du monde se sont faits à la perspective de vivre avec le Covid et ont rouvert leurs frontières, Hong Kong se voit donc contraint de se fermer encore plus par crainte du variant Delta, souligne The Economist. Une situation qui conduit de nombreuses entreprises opérant en Asie à envisager une délocalisation. Frederik Gollob précise :

Pour le moment, nous n’observons pas de départ massif des entreprises, même si certaines décident de s’installer ailleurs en Asie – notamment à Singapour. Il s’agit plutôt de restructurations partielles et de la délocalisation de certaines fonctions.”

En juin dernier, la Chambre de commerce européenne de Hong Kong avait adressé une lettre ouverte à Carrie Lam affirmant que les résidents étrangers et les voyageurs d’affaires se sentaient “pris au piège” par la fermeture totale des frontières. Quelques semaines auparavant, un sondage effectué parmi les expatriés installés à Hong Kong avait établi que plus de 40 % d’entre eux songeaient à quitter le territoire “à court ou moyen terme”.

Source

Lancé en avril 2016 et destiné aux expatriés français et aux candidats à l’expatriation, Courrier Expat offre des informations puisées dans la presse internationale sur l’environnement professionnel et personnel des Français de l’étranger, sur le

[…]

Lire la suite