Microsoft propose une méthode officielle pour installer Windows 11 sur les PC non compatibles

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Microsoft souhaiterait-il secrètement que Windows 11 soit installable sur les machines officiellement non compatibles ? La question se pose après que le géant américain a publié sur ses pages support un véritable tutoriel permettant de contourner les limitations d’installation de Windows 11.
Un retournement de situation assez surprenant alors que Microsoft a ajouté dans les conditions d’utilisation de Windows 11 un message d’alerte visant à décourager les plus téméraires.

La méthode dévoilée par Microsoft permet de s’affranchir de la vérification de la présence du module TPM 2.0 et de la vérification de la compatibilité du processeur du PC. Attention toutefois, la procédure ne fonctionne que sur les machines dotées d’un module TPM 1.2 minimum.

Concrètement, elle consiste à rajouter une valeur dans le Registre du système pour que le programme d’installation ne procède plus à la vérification de la présence de TPM 2.0. Il suffit ensuite de démarrer le PC à l’aide d’une clé USB d’installation bootable de Windows 11 ou de lancer la mise à jour en ouvrant l’image disque ISO et en exécutant le fichier Setup.

À découvrir aussi en vidéo :

Gardez toutefois en mémoire que la manipulation est à réaliser à vos risques et périls. La modification des valeurs du Registre de Windows peut, lorsqu’elle n’est pas correctement réalisée, conduire à rendre Windows 10 complètement inopérant, ce qui vous obligerait à réinstaller complètement l’OS si vous changez d’avis et ne souhaitez plus passer à Windows 11.
Par ailleurs, le message d’avertissement affiché dans les conditions d’utilisation de Windows 11 au moment de l’installer permet à Microsoft de se couvrir en cas de problème.

Notez aussi que la migration vers Windows 11 depuis Windows 10 sur une machine officiellement non compatible ne vous permettra pas de bénéficier des futures mises à jour du système d’exploitation, rendant ainsi votre PC potentiellement vulnérable face aux éventuelles failles de sécurité qui ne seront pas corrigées.

Source : Bleeping Computer