Panne Facebook : que s’est-il passé ?

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Facebook vient sans doute de vivre la panne la plus importante de son histoire. Hier, de 17h environ jusqu’à presque minuit, le réseau social, et l’ensemble des services qui lui appartiennent, à savoir Messenger, Instagram et WhatsApp, avaient tout simplement disparu de la Toile.

Aucune de ces plates-formes n’était accessible à l’échelle mondiale, obligeant ainsi des millions d’internautes à se rabattre sur les réseaux sociaux restant, notamment sur Twitter. L’afflux des naufragés de Facebook a été tel que la plate-forme a connu quelques ralentissements.

Finalement, en fin de soirée, après un peu plus de sept heures d’absence, les différents services de Facebook sont revenus en ligne petit à petit, avec toutefois quelques lenteurs. Mark Zuckerberg en a profité pour publier sur son compte un message d’excuse à l’adresse des utilisateurs de la plate-forme.

« Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger sont en train d’être rétablis. Désolé pour la perturbation aujourd’hui –  je sais à quel point vous comptez sur note services pour rester connecter avec les personnes qui vous sont chères » a déclaré Mark Zuckerberg.

Mais que s’est-il vraiment passé ? D’après l’explication officielle fournie par les équipes techniques de Facebook, des changements de configuration ont été opérés sur certains serveurs coordonnant le trafic réseau entre les différents data centers de Facebook, entraînant une réaction en cascade à l’origine de l’interruption de la communication entre ces différents serveurs. Et le souci n’a pas touché uniquement les plates-formes accessibles au public.

En interne, les équipes de Facebook étaient également bloquées, n’ayant accès à aucun de leurs outils. D’après une journaliste du New York Times, la panne était telle que les employés du réseau social ne pouvaient même pas accéder à leur bureau, leurs badges d’accès ne fonctionnant plus.

Was just on phone with someone who works for FB who described employees unable to enter buildings this morning to begin to evaluate extent of outage because their badges weren’t working to access doors.

— Sheera Frenkel (@sheeraf) October 4, 2021

Ce matin, Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp sont de nouveau accessibles normalement. Facebook a assuré qu’aucune donnée des utilisateurs n’avait été compromise durant la panne. Une chose est en tout cas certaine, face à l’ampleur exceptionnelle de cette interruption, les ingénieurs de Facebook vont devoir plancher ardemment pour comprendre avec exactitude ce qui s’est passé, afin d’agir en conséquence pour qu’une telle panne de ne reproduise plus à l’avenir.

Source : Facebook