S’expatrier en Thaïlande en pleine épidémie : neuf mois de galère

Voir aussi

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec le bac et une courte formation dans le tourisme chez cavité, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau lequel lui a permis de sillonner les Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elle ?

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur ce travail pour ce périodique britannique The Times. Il fait ce bilan et revient sur neuf sujets qui font débat en proposant des solutions.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemcommet comme Europe reprcommencommet avec une campagne auprès d’commeseignants dès la mission mars, puis une tournée dans trois villes françaises à la mission avril. Explications.

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne est frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui...

Partager

Fiches pratiques

Témoignage. Publié le 28/09/2021 – 14:14 Bangkok, Thaïlande. PHOTO / PAWELDOTIO / UNSPLASH / CC

Correspondante en Asie du Sud-Est pour Der Spiegel, Maria Stöhr revient sur les longs mois qu’elle a dû attendre avant de pouvoir prendre ses fonctions, ballottée au gré des décisions des autorités sanitaires thaïlandaises.

Partir vivre à l’étranger en temps de pandémie n’est pas chose aisée, on l’a vu depuis le début de l’année 2020. Si certains pays ont décidé de laisser leurs frontières grandes ouvertes sans s’inquiéter de la circulation du virus du Covid-19, d’autres, plus nombreux, se sont refermés sur eux-mêmes pour se protéger. Et beaucoup d’expats en ont fait les frais. À commencer par la journaliste Maria Stöhr, qui raconte dans Der Spiegel comment elle a “réussi l’impossible” : arriver jusqu’à Phuket.

En décembre 2020, la jeune femme signe un contrat pour devenir la correspondante du magazine allemand à Bangkok et couvrir l’actualité de l’Asie du Sud-Est. À l’époque, l’Allemagne est confinée et à la télévision on vante la gestion de la pandémie par certains pays asiatiques. La journaliste envoie un mail d’au revoir à tous ses collègues et déguste ce qu’elle s’imagine être ses ultimes bières allemandes avant bien longtemps :

Ensuite, rien ne s’est passé pendant neuf mois… J’ai fait l’expérience directe de la stratégie ‘zéro Covid’ des pays d’Asie du Sud-Est, qui consiste à maintenir des taux d’infection à un faible niveau en se coupant du reste du monde. Je n’ai pas obtenu de visa de travail et encore moins de visa de

[…]

Cet article est réservé aux abonnés

Pour lire les 70% restants

Source

Un grand, très grand magazine d’enquêtes, lancé en 1947, agressivement indépendant, et qui a révélé plusieurs scandales politiques. Depuis sa création, le Spiegel a choisi la ligne du journalisme d’investigation. Il est le magazine d’

[…]

Lire la suite

Sélection de la rédaction