Disneyland autorisé à entrouvrir ses portes en Californie

Voir aussi

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Fermé depuis le 14 mars 2020 pour cause de pandémie, le parc Disneyland d’Anaheim, en Californie, pourra théoriquement rouvrir ses portes le 1er avril prochain – si la situation sanitaire le permet.

Les portes du Royaume Magique vont peut-être s’entrouvrir. Vendredi, les autorités sanitaires californiennes ont annoncé que la baisse du nombre de cas de Covid-19 et d’hospitalisation dans l’État, et le déploiement de trois vaccins, allait permettre à la Californie de “renouer graduellement avec un nombre supplémentaire d’activités, notamment celles de plein air, où le port du masque est possible”, rapporte Variety.

En ligne de mire : les stades, les salles de concert en plein air et les parcs d’attractions, comme les deux parcs Disneyland d’Anaheim, et Universal Studios Hollywood à Los Angeles.

Tout n’est pas rose pour autant, tempère Variety. La Californie a divisé son territoire en quatre zones de couleur, en fonction des taux d’infection, du violet (les zones les plus touchées) au jaune (les plus épargnées), en passant par le rouge et l’orange.

Or les parcs situés en zones violettes – comme Disneyland et Universal Studios Hollywood – devront rester fermés tant que leur zone ne change pas de couleur. Alors seulement, ils pourront entrouvrir leurs portes, avec une jauge allant de 15 % de leur capacité (zone rouge) à 35 % maximum (zone jaune).

Et seuls les visiteurs en provenance de Californie seront acceptés, précise le magazine professionnel.

Malgré ces restrictions draconiennes, le président des parcs Disney, Ken Potrock, a salué ce “chemin vers une réouverture au printemps, qui permettra à des milliers de personnes de retrouver leur travail”. Disney avait licencié 28 000 employés en septembre, principalement dans ses parcs à thèmes.