Nouvelle navigation dans Maps, Android Auto amélioré, OS embarqué… Google à l’assaut des voitures

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

VIDEO. Le périphérique parisien, future corset verte : les associations n’y croient pas

Métamorphoser le périphérique parisien en ceinture verte, c’est le grand projet d’Anne Hidalgo. D’ici à 2024, la maire vers Paris veut végétaliser ce boulevard sur une coalition d’un kluiomètre vers large, où lui ferait bon vivre. L'œlui du 20h a défriché cette forêt vers bonnes intentions.

Partager

Google poursuit son offensive sur l’industrie auto et dévoile de nouvelles versions pour ses trois solutions automobiles. En effet, chez Google, l’incursion dans la voiture a pris trois formes différentes. La plus commune et la plus connue n’est autre que l’assistant de navigation intégré à Google Maps et accessible via la très grande majorité des smartphones, y compris sur iOS.

Sa nouvelle version est plus restrictive puisqu’elle ne concernera que les smartphones sous Android. Il s’agit en effet d’une toute nouvelle interface dédiée à la navigation. Celle-ci ne se contente pas d’afficher la cartographie et la bonne direction, mais ajoute également un volet média, avec un raccourci vers ses contenus préférés, ainsi qu’une partie communication pour un accès simplifié vers les appels audio ou la lecture des messages. 

Google
– La nouvelle version de la navigation donne accès aux médias.

Hey Google, paye mon essence !

Cette nouvelle interface s’accompagne de fonctionnalités inédites comme l’activation de la navigation à la voix. Il suffira de dire « Hey Google, lancer la conduite » pour que le smartphone se connecte en Bluetooth à la voiture (lorsque celle-ci le permet) et qu’il passe en mode navigation. 

Le second volet de l’offensive Google concerne Android Auto. L’application automobile compatible avec la très grande majorité des véhicules dotés d’un écran média évolue également. L’Assistant Google y occupera une place plus importante et se permettra de recommander au conducteur des podcasts et autres contenus audio qui lui sembleraient pertinents.

Une partie jeu vidéo a également été intégrée avec l’application GameSnacks qui regorge de jeux « casuals » conçus… par Google. L’idée est d’offrir un espace de détente aux utilisateurs de véhicules électriques lors des temps de recharge. En effet, GameSnacks n’est accessible que lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Android Auto gérera également le dual-SIM et pourra faire la différence entre plusieurs profils Google, autorisant ainsi l’utilisateur à basculer au gré de ses envies entre son profil personnel et professionnel.

La dernière nouveauté d’Android Auto est pour l’instant réservée aux Etats-Unis, mais pourrait être déployée en France dans le futur. Il s’agit du paiement automatique et sans contact lors du passage à la pompe. En effet, outre-Atlantique, Google a conclu des partenariats avec Exxon, Mobil et autres Conoco pour déployer ce mode de paiement dans plus de 32 000 stations services. En France, il faudra en passer par des accords avec Total, BP et autres Leclerc avant d’imaginer l’arrivée d’une telle fonctionnalité.

Google
– Android Automotive arrivera bientôt chez Honda.

Android Automotive, nouvel acteur incontournable

Enfin, la version la plus aboutie d’Android dans les voitures n’est autre qu’un OS dédié, Android Automotive. Pour l’instant, celui-ci n’est disponible que chez quelques constructeurs auto, sur les dernières Volvo XC40 Recharge et Polestar 2 ou encore sur la Chevrolet Silverado aux Etats-Unis. Plus poussé et plus complet qu’Android Auto, il permet par exemple d’accéder à Google Play et d’y télécharger nombre d’applications. Après avoir annoncé le passage des prochains véhicules Ford, Renault ou encore Nissan, Google vient de nouer un nouveau partenariat stratégique, du côté du Japon cette fois. En effet, dès 2022, ce sont les véhicules Honda qui disposeront de l’OS de Google.

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Alors qu’Apple chercherait encore et toujours des partenaires pour développer sa voiture connectée, Google semble avoir un plan d’attaque bien établi. La stratégie de Mountain View ne consiste plus à inciter les utilisateurs à brancher leurs smartphones dans leur voiture. Désormais le « G » des GAFAM est parvenu à convertir une partie de l’industrie automobile. Celle-ci se divise désormais entre constructeurs qui continuent à développer leur OS et ceux qui ont abandonné ce terrain pour le confier à Google.