Brave lance Talk, un outil de visioconférence intégré à son navigateur Web

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Brave, le navigateur Web qui se veut respectueux de la vie privée, se lance dans la visioconférence. Un peu plus d’un an après avoir annoncé son intention d’intégrer un tel outil, l’éditeur vient de le déployer officiellement dans la dernière mouture de son navigateur.

Si la fonction était au départ prévue pour s’appeler Brave Together, l’éditeur a finalement choisi de la nommer Brave Talk. La solution est directement intégrée et utilisable en dur depuis Brave, mais est également accessible depuis une version web à l’adresse https://talk.brave.com/. Les appels devront toutefois être initiés depuis Brave, mais pourront être reçus sur des navigateurs tiers.

Pour son module de visioconférence, Brave ne s’est pas appuyé sur n’importe quel outil. L’éditeur s’est en effet appuyé sur une solution open source connue et reconnue, Jitsi Meet, qui permet de réaliser des appels chiffrés de bout en bout. Brave Talk est proposée dans une version gratuite et une version payante facturée 7 dollars par mois.

À lire aussi : Comment réaliser vos appels vidéo avec Jitsi Meet ?

La version gratuite comporte d’ailleurs plusieurs limitations. Pour l’utiliser, il est ainsi obligatoire d’activer les Brave Rewards, la monnaie virtuelle du navigateur. Par ailleurs, cette version ne permet de passer des appels qu’à deux utilisateurs. En revanche, dans sa version payante, Brave Talk n’est plus limité en nombre d’utilisateurs et embarque a priori toutes les fonctions proposées nativement par Jitsi Meet.

À découvrir aussi en vidéo :

Jitsi Meet étant open source, gratuit, et utilisable par tous sans aucune limite, il est difficile d’imaginer que des utilisateurs soient prêts à mettre la main au porte-monnaie pour utiliser Brave Talk qui n’est rien d’autre qu’un fork, d’autant plus que Jitsi Meet est, lui aussi, disponible directement dans le navigateur.

Source : Ghacks, Brave