Au premier trimestre 2021, LVMH a dépassé ses ventes d’avant la pandémie

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Alors que l’activité touristique est toujours entravée, les consommateurs les plus aisés continuent de dépenser sans compter dans leur propre pays pour des produits de luxe, notamment en Chine et aux États-Unis.

Il n’y a pas d’hiver pour l’industrie du luxe. Le groupe Louis Vuitton – Moët Hennessy (LVMH), dirigé par l’homme d’affaires français Bernard Arnault, réalise d’excellents résultats financiers. Pour les trois premiers mois de 2021, son chiffre d’affaires s’élève à 14 milliards d’euros, affichant ainsi une hausse de 30 % par rapport au début de l’année 2020. “Si la tendance observée au premier trimestre se poursuit, le chiffre d’affaires annuel du plus grand groupe de luxe du monde […] pourrait bien dépasser celui d’avant la pandémie cette année, à en croire les prévisions des analystes, regroupées par Thomson Reuters”, écrit le quotidien britannique Financial Times.

LVMH n’avait pas été épargné par la crise du Covid-19, au même titre que ses concurrents. Les ventes avaient été entravées par les confinements successifs et la fermeture des magasins.

Une ruée vers les magasins

Les revenus de LVMH sont désormais dopés par la demande américaine, et surtout par la demande chinoise, une tendance déjà observée durant l’été par la filière du luxe. Comme l’explique le journal financier, les consommateurs, “considérant que la pandémie appartient désormais au passé, se ruent sur les plus grandes marques comme Louis Vuitton et Dior”. L’Europe demeure quant à elle “embourbée dans la crise”.

Alors que les voyages internationaux sont pratiquement au point mort, les Chinois dépensiers ne peuvent toujours pas se rendre dans les capitales européennes de la mode pour faire du shopping, comme ils le font habituellement. Les entreprises du secteur du luxe doivent donc s’efforcer de répondre à la demande chinoise croissante dans leur pays même, tout en essayant d’attirer une clientèle plus locale en Europe.”

Mais cette dynamique pourrait se ralentir dans les prochains mois, prévient le Financial Times. Avec l’accélération de la vaccination et la possible réouverture des frontières, l’argent pourrait prendre un chemin différent et à nouveau irriguer les filières du tourisme et de l’hôtellerie-restauration.

Source

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné “aux investisseurs honnêtes et aux courtiers respectables”, le Financial Times est aujourd’hui le quotidien financier et économique de

[…]

Lire la suite