Une pénurie de main-d’œuvre frappe le Royaume-Uni

Voir aussi

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

De nombreux travailleurs étrangers ont quitté le pays pendant la pandémie, et les candidats potentiels sont souvent dissuadés d’y revenir par le Brexit et les difficultés de visa. Résultat : le Royaume-Uni pourrait être confronté à une pénurie majeure de main-d’œuvre pour plusieurs années, selon un syndicat de l’industrie.

La Confédération de l’industrie britannique, le plus gros syndicat patronal du pays, est inquiète. Son président Tony Danker a appelé le gouvernement à agir face à la pénurie de personnel car, selon lui, si rien n’est fait, il faudrait au moins deux ans pour pourvoir tous les postes vacants, explique le magazine allemand Der Spiegel.

Cette situation résulterait de la combinaison du Brexit et du Covid-19. “De nombreux travailleurs étrangers ont quitté le Royaume-Uni pendant la pandémie, affectant des industries comme l’hôtellerie, la logistique et la transformation des aliments, et les nouvelles règles d’immigration rendent plus complexe le remplacement des émigrés”, a déclaré Danker.

Pendant la pandémie, de très nombreux travailleurs étrangers sont rentrés dans leur pays et ont été dissuadés de revenir au Royaume-Uni en raison des nouvelles règles liées au Brexit. Il manque désormais de chauffeurs routiers et de personnel dans le secteur de la restauration ou de l’hôtellerie. Certains établissements ne peuvent pas ouvrir complètement faute de pouvoir proposer leurs services complets à la clientèle. Dans de nombreux endroits, les rayons des supermarchés sont clairsemés car l’approvisionnement est plus difficile faute de chauffeurs. Il en manquerait au moins 60 000, tandis que les employés du secteur de la restauration sont pour moitié des ressortissants étrangers originaires de l’Union européenne. Enfin, avant la pandémie et le Brexit en tout cas.

Vous viviez au Royaume-Uni et êtes rentré en France à cause du Brexit ou de la pandémie ? Vous vivez toujours sur place ou avez ce projet ? Racontez-nous en écrivant à [email protected]

Source

Un grand, très grand magazine d’enquêtes, lancé en 1947, agressivement indépendant, et qui a révélé plusieurs scandales politiques. Depuis sa création, le Spiegel a choisi la ligne du journalisme d’investigation. Il est le magazine d’

[…]

Lire la suite