Reconnaissance faciale, géolocalisation… L’effrayante appli australienne contre le Covid-19

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

A cause de la pandémie, des quarantaines de 14 jours sont imposées aux voyageurs qui circulent d’un État à l’autre en Australie. Pour assurer le respect de cette règle, l’Australie-Méridionale a développé et teste à partir de cette semaine l’application mobile Home Quarantine SA,  qui se distingue par son caractère particulièrement intrusif.

Pourquoi ? Car elle associe reconnaissance faciale et géolocalisation pour vérifier que les gens restent bien isolés. Une première. Concrètement, les autorités envoient des SMS à des moments aléatoires auxquels les personnes concernées doivent réagir en moins de 15 minutes avec un selfie pris à l’endroit où elles ont déclaré être. Si la réponse n’est pas satisfaisante, la police locale est envoyée pour vérifier sur place.

Toute l’Australie pourrait être concernée

Elle est destinée pour le moment à ceux qui reviennent de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria. Mais cette expérimentation pourrait concerner toute la fédération. « Je pense que chaque Australien du Sud devrait être assez fier que nous soyons le pilote national de l’application de quarantaine à domicile », a déclaré le premier ministre d’Australie-Méridionale Steven Marshall, d’après ABC News Australia. Il doit remettre ses conclusions au Cabinet national dans les semaines à venir. Mais il se montre déjà confiant dans la perspective d’étendre l’application aux voyageurs internationaux. D’après lui, l’intérêt serait d’économiser de l’argent en chambres d’hôtel et de soulager les forces de l’ordre mobilisées pour faire respecter la quarantaine.

A découvrir aussi en vidéo :

Ce n’est pas une initiative isolée dans le pays. L’Australie Occidentale a fait, elle, appel à la société privée GenVis pour développer une application de quarantaine baptisée G2G, mais uniquement pour les quarantaines concernant les déplacements interétatiques. Même chose pour la Tasmanie. Cela fonctionne avec un QR code, comme notre pass sanitaire, mais sans contrôler les utilisateurs avec des selfies.

« Je suis à peu près sûr que la technologie que nous avons développée au sein du gouvernement de l’Australie-Méridionale deviendra la norme nationale et sera déployée dans tout le pays », a déclaré avec assurance Steven Marshall. Plutôt inquiétant pour The Atlantic qui se demande si l’Australie n’est pas en train, avec cette application, de tester les limites de la démocratie.

Sources : The Atlantic, ABC News Australia, Home Quarantine SA