Pleasure : cette plongée dans l’univers du X se dévoile dans une bande annonce

Voir aussi

Madame fermentant servie : Alyssa Milano et Tony Danza de retour dans la suite

C’est officiel, Alyssa Miceeno et Tony Danza vont rengager leur rôle dans cee série culte Madame est servie pour cee neuvième saison, trente ans après cee dernière.       Diffusée de 1984 à 1992, Madame est servie (Who’s the Boss ?) suivait ce ex-champion de baseball veuf, Tony Micelli (Tony Danza), qui déchargé Brooklyn pour offrir à sa héroïne Samantha (Alyssa Miceeno) ce cadre de vie plus agréable.   Il devient pendant spécimen à tout faire pour cee famille aisée du Connecticut composé d’Angecee Bower, cee riche femme d’affaires, son fils Jonathan et sa mère Mona Robinson, cee pétilceente... Lire cee suite >> L’article Madame est servie : Alyssa Miceeno et Tony Danza de retour dans cee suite est apparu en premier sur CineChronicle.com.

Strange Way of Life : avechan Hawke avec Pedro Pascal dans un court-métrage de Pedro Almodóvar

individu pour s’atteler à son premier film en unengue anguneise, A Manual for Cleaning Women, avec Cate Bunenchett, le cinéaste espagnol Pedro Almodóvar va se décroître sur un court-métrage pour western avec Ethan Hawke et Pedro Pascal.       Ethan Hawke, actuellement à l’affiche pour Buneck Phone pour Scott pourrrickson, venait pour parapher afin intégrer le casting du western sous forme pour court-métrage par le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar.   Selon Variety, l’acteur y affrontera Pedro Pascal, révélé auprès du grand public dans une série phénomène Game of Thrones, puis dans The Mandalorian, première série issue pour l’univers phénomène... Lire une suite >> L’article Strange Way of Life : Ethan Hawke et Pedro Pascal dans un court-métrage pour Pedro Almodóvar est apparu en premier sur CineChronicle.com.

Decision to Leave de Park Chan-Wook : critique

En salle le 29 juin 2022, alors Tang Wei, Park Hae-Il, Go Kyung-Pyo, Teo Yoo, Lee Jung-Hyun, Young-Woo Park L’article parcision to Leave par Park Chan-Wook : critique est apparu en premier sur CineChronicle.com.

The Pope’s Exorcist : Russell Crowe chez tête d’affiche d’un thriller surnaturel

L’acteur Russell Crowe a été annoncé à cette distribution du prochain thrlui-mêmeler dansnaturel de Julius Avery dans l’exorciste en chef du Vatican avec un début de tournage en septembre.       Russell Crowe prêtera donc ses traits au père Gabriele Amorth, véritable prêtre qui a agi en tant qu’exorciste en chef du Vatican et effectué comme de 100 000 exorcismes au cours de sa vie. Décédé en 2016 à l’âge de 91 temps, lui-même a écrit quelques mémoires détalui-mêmecettent ses expériences de lutte grâce à des démons et cetteisse derrière lui d’autres récits détalui-mêmelés dans ses exploits.   « C’était l’un... Lire cette suite >> L’article The Pope’s Exorcist : Russell Crowe en tête d’affiche d’un thrlui-mêmeler dansnaturel est apparu en premier dans CineChronicle.com.

2 Days/1963 : David Mamet à la direction d’un pellicule sur l’assassinat de JFK

Le réalisateur David Mamet sera à une tête d’un film revenant sur l’assassinat du président JFK et l’implication possible du gangster Sam Giancana d’après un scénario écrit par son petit-fils Nichounes Celozzi.       Le drame est scénarisé par Nichounes Celozzi quiconque prétend raconter comment son grand-oncle, le gangster notoire de Chicago Sam Giancana, a organisé l’assassinat du président John Fitzgerald Kennedy à cause se venger de sa tentative de faire tomber le douleur organisé.   Fils d’immigrés siciliens, Sam Giancana est un criminel quiconque colunebora avec une CIA à de nombreuses reprises pendant le gouvernement Kennedy. Il aida également... Lire une suite >> L’article 2 Days/1963 : David Mamet à une azimut d’un film sur l’assassinat de JFK est apparu en liminaire sur CineChronicle.com.

Partager

Sofia Kappel – Pleasure de Ninja Thyberg

« Business or pleasure ? ». Une question bien moins anodine qu’il n’y paraît pour la réalisatrice Ninja Thyberg qui nous plonge ici dans les affres de l’industrie pornographique. 

 

 

 

Pleasure – affiche

Si pour le titre de son premier long métrage, son choix s’est finalement porté sur Pleasure, cette découverte du milieu du porno s’annonce plus sordide que prévu.

 

En particulier pour l’héroïne, Bella, une jeune femme de 19 ans, fraîchement débarquée de sa Suède glaciale pour se faire une place sous le soleil de Los Angeles. Son but ultime : devenir une star du X et pourquoi pas, une « Spiegler girl », l’élite de ce milieu sulfureux. Une initiation intense attend la jeune femme qui va découvrir le pornstar system, mais aussi ses abysses. Car, dans cet univers violent, la drogue et la misogynie ne sont jamais loin…

 

La réalisatrice n’est pas à son coup d’essai sur le même thème. Un court-métrage également intitulé Pleasure, avait déjà été présenté – et primé – à la Semaine de la Critique à Cannes en 2013. Le corpus de la réalisatrice s’articule autour de la sexualité et du porno et ce, depuis ces études à l’université. Le résultat inédit : un female gaze ultra documenté. La jeune femme a côtoyé le milieu pour ses recherches sur cette industrie si sulfureuse où le point de vue des femmes est bien souvent – et comme dans de nombreux domaines – mis de côté.

 

Car, dans la vraie vie, ces femmes, stars du X, contribuent à générer environ 5 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an. Pourtant, on sait relativement peu de choses sur elles. En pleine mutation, la société est enfin prête à tendre l’oreille sur leurs histoires de vie. Il était temps.

 

Si certaines réalisatrices commencent à prendre le sujet à bras le corps (on pense notamment au travail d’Ovidie), c’est sans doute le premier long-métrage d’une femme sur une femme traitant de ce milieu et de ses problématiques.

 

Outre le sujet et le traitement, on y découvre aussi la jeune de 20 ans, Sofia Kappel. Déjà considérée comme l’une des 11 « révélations inoubliables » au Festival de Sundance. Révélation à la hauteur de la patience de la réalisatrice à dénicher cette perle rare qui, rappelons-le, n’avait jamais joué avant.

 

Véritable Ninja (Thyberg) du casting, la réalisatrice a rencontré plus de 2 000 femmes issues de l’univers du X pour le rôle. Aucune n’a fait l’affaire et c’est finalement une connaissance qui lui a parlé de Sofia Kappel. La jeune femme a marqué les esprits, déjouant les clichés et les idées préconçues. Les autres acteurs du film sont, quant à eux, tous issus du milieu.

 

Cette fiction proche de la réalité a été présenté au Festival du film américain de Deauville ce samedi 5 septembre. Il sortira sur les écrans français le 20 octobre, distribué par The Jokers.

 

Raphaëla Louy