“Mon année à Singapour en pleine pandémie”

Voir aussi

“Mon premier travail : guide sur un bateau de croisière”

À 19 ans, avec ce bac et une brève séjour dans ce tourisme en poche, Antonia Heidekrüger s’est embarquée comme guide sur un bateau qui lui a permis de sillonner ces Caraïbes. Oseriez-vous faire comme elce ?

Les “divas de l’emploi” : ces candidats qui abusent

L’Allemagne levant frappée par une pénurie de main-d’œuvre qui favorise les exigences des demandeurs d’emploi. Et quelques-uns d’entre eux ont des revendicationss invraisemblables, remarque le Handelsblatt.

Partir au Québec : nouvelles missions de recrutement en France

Les missions québécoises de recrutemchezt chez Europe reprcheznchezt avec une campagne auprès d’chezseignants dès la fin mars, puis une tournée par trois villes françaises à la fin avril. Explications.

Neuf choses à savoir quand on parle du travail

Sathnam Sanghera a passé ces quinze dernières années à écrire sur le travail pour le quotidien britannique The Times. Il fait le bilan puis revient sur novice sujpuiss qui font débat en proposant des solutions.

Découvrez les métiers stars de la tech

aussivenir data scientist ou développeur web sans détenir aussi diplôme universitaire en informatique est tout à fait possible. Die Zeit livre quelques pistes utiles pour tous ceux qui veulent se réorienter.

Partager

Les confinements et la distance ont eu raison de Katie Warren et de ses projets d’expatriation. Comme pour beaucoup d’autres gens, le Covid-19 lui a fait prendre conscience de l’importance d’être près des siens.

L’année dernière, à la même époque, j’avais hâte d’emménager à Singapour et d’y occuper un nouvel emploi. Aujourd’hui, après avoir vécu neuf mois dans la cité-État, j’ai rassemblé toutes mes affaires dans l’appartement, j’ai résilié le bail et je vais rentrer aux États-Unis plus tôt que prévu.

À bien des égards, ces mois passés à Singapour n’ont pas été conformes à mes attentes. Nous avons connu de multiples confinements, et je n’ai pas pu voyager du tout dans la région. Mais aussi, plus profondément, je commence à me faire à l’idée que je ne suis plus la même personne qu’avant la pandémie.

La pandémie a changé qui je suis

Charlie Warzel, ancien journaliste du New York Times, évoquait récemment dans sa newsletter Galaxy Brain un sentiment comparable : “J’en ai plus appris sur moi-même, sur ce que j’aime et ce qui me fait peur, pendant les dix-huit derniers mois qu’au cours de mes trente-trois premières années.”

C’est exactement ce que je ressens, et cela se manifeste par une moindre tolérance à la distance vis-à-vis de mes amis et de ma famille. Au bout de dix-huit mois de pandémie, et après des années à vivre la moitié du temps sur un autre continent, j’aspire à être plus près de chez moi.

J’ai grandi dans le Montana. Après l’université, je me suis installée deux ans en France, puis à New York, à 2 000 kilomètres de ma famille. Je n’ai pas été là pour lui apporter du réconfort quand nous avons

[…]

Lire l’article original

Auteur

Katie Warren

Katie Warren est une journaliste américaine qui écrit pour le site d’information Insider depuis Singapour, cité-État où elle vivait et qu’elle a quitté en août 2021. 

Source

Appartenant à la galaxie du groupe de médias en ligne Insider Inc., comme Business Insider et Tech Insider, ce site créé en 2016 propose surtout des articles lifestyle, un peu sur le modèle de BuzzFeed.

[…]

Lire la suite