Piscine, véranda, garage… le fisc contrôle vos extensions grâce à Google Maps

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Si vous avez créé une extension de votre habitation sans la déclarer, faites un tour sur Google Maps pour voir si elle est visible. Car c’est en substance la méthode que vont adopter prochainement les services des impôts pour contrôler les données du cadastre pour toute la France, dans le cadre d’un projet de reconnaissance d’image baptisé « Foncier innovant ». Révélé par le Canard enchaîné, ce dernier est développé par les informaticiens de Capgemini, avec l’appui du service cartographique de Google. Le but est d’avoir modèle d’intelligence artificielle capable de détecter automatiquement les fraudes.

Une résolution de l’ordre de 20 cm

Actuellement, le système est en phase d’apprentissage. Des agents du Service de la documentation nationale du cadastre (SDNC) labellisent un millier de parcelles où le logiciel a détecté une différence entre ce qui est déclaré et ce que l’on voit sur la photo satellite. Pour cela, ils prennent la molette de leur souris et zooment pour vérifier si c’est vrai. Petit détail intéressant : les images avec lesquelles travaillent les agents ont une résolution de l’ordre de 20 cm, suffisante pour « repérer la boule d’accrochage d’une caravane derrière une voiture ». Ce qui semble bien mieux que ce l’on peut avoir sur le service grand public de Google.

A découvrir aussi en vidéo :

Ces parcelles de test ne sont issues que de quelques départements, comme la Vendée ou les Bouches-du-Rhône. Une fois la phase d’apprentissage terminée, le « Foncier innovant » scannera la France entière, et de manière complète. Il ne s’agira pas seulement de détecter « les biens potentiellement taxables », comme les piscines, les vérandas, les garages ou les parkings, mais aussi d’évaluer la taille de ces extensions non déclarées. Comme ça, les services d’impôts vont pouvoir calculer directement le montant du redressement. Pratique.