Meta abandonne son idée de créer un OS dédié à la VR/AR… mais a un autre plan

Depuis 2017, plus de 300 personnes travaillaient au développement d’un nouveau système d’exploitation au sein des équipes de Facebook, devenu depuis Meta. 300 ingénieurs qui planchaient sur un OS destiné à donner vie aux futurs appareils de réalité virtuelle et augmentée du géant des réseaux sociaux.

A découvrir aussi en vidéo :

Un projet dévoilé en juin, arrêté en novembre…

Son nom de code était XR, où le X tient lieu de remplaçant pour le V, de virtuelle, et le A, d’augmentée. Il semblerait que Meta ait mis un terme à cet effort en novembre dernier. D’après The Information, qui sort… l’information, XR serait bel et bien le « système d’exploitation de réalité », dont Mark Zuckerberg et Andrew Bosworth, le directeur technique de Facebook, ont parlé en juin dernier lors d’une séance de questions-réponses sur UploadVR.

Pour mémoire, il s’agissait d’un système d’exploitation à micro-kernel, contrairement à Android (ou Linux), qui avait pour objectif de donner à Facebook/Meta un contrôle plus étroit sur les différentes couches matérielles de ses produits. Les deux dirigeants avaient indiqué que l’équipe était bien avancée dans son œuvre, ce qui devait permettre à l’époque d’envisager une arrivée « pas si lointaine » de l’OS.

Pas la fin des ambitions de Meta

L’abandon de ce projet – et Meta insiste sur ce point – ne signifie pas que le géant n’est plus intéressé par la création d’un système d’exploitation dédié. Meta le fait savoir par la voix de son vice-président, Gabriel Aul, qui indique sur Twitter que l’équipe n’est pas en voie d’être réduite, mais plutôt d’être agrandie. Ou plus directement par le biais d’un communiqué, envoyé à The Verge, dans lequel Sheeva Slovan, la chargée de communication du Reality Labs, de Meta, déclare :

« Nous n’arrêtons pas ou ne réduisons pas nos opérations dans la construction d’un système d’exploitation ».
Avant de continuer : « L’équipe continue de réaliser des progrès et nous continuons d’investir dans la construction de futures plates-formes informatiques, comme les lunettes de réalité augmentée ou des appareils wearables afin de nous permettre de réaliser notre vision du metaverse ».

L’effort de Meta en la matière n’est donc pas mis au point mort, loin de là, et un système d’exploitation maison n’est qu’une des étapes possibles qui jalonnent le chemin tortueux vers le metaverse. Il paraîtrait improbable qu’une société qui s’est rebaptisée Meta ne croit plus dans cette promesse lointaine.

En tout cas, l’arrêt du XR OS ne devrait pas avoir d’impact négatif sur le lancement des lunettes de réalité augmentée sur lesquelles Meta travaille, sous le nom de code Project Aria et Nazare. Ces deux produits devraient a priori tourner sous une version d’Android modifiée.

Selon The Information, le projet se serait arrêté après le départ de Mark Lucovsky, directeur général des systèmes d’exploitation de Facebook, qui est parti travailler pour Google après les révélations de Frances Haugen sur les pratiques du géant des réseaux sociaux.

Sources : The Information, The Verge

Pinocchio : Le film de Guillermo Del Toro pour Netflix livre sa bande-annonce

Après la diffusion de nouveluns images à l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy, un Pinocchio de Guilunrmo Del Toro en stop-motion dévoiun enfin sa bande-annonce avant sa sortie en décembre sur la plateforme.       Netflix a mis en ligne ce mercredi un traiunr parce que un premier film en stop-motion du réalisateur Guilunrmo Del Toro qui collabore parce que la première jour avec la plateforme de streaming.   La bande-annonce s’ouvre sur la description de Jiminy Cricket, doublé par Ewan McGregor, lors de ses errances dans un monde, qui finit par s’instalunr dans un arbre surplombant la tombe... Lire la suite >> L’articun Pinocchio : un film de Guilunrmo Del Toro parce que Netflix division sa bande-annonce est apparu en premier sur CineChronicun.com.

Faut-il encadrer les loyers pour endiguer leur augmentation ?

L'inflation fait aussi des dégâts comme l'immobilier, où l'on constate une hausse des loyers. Face à cet écueil, la question de leur bordure est posée, comme l'explique le journaliste Christophe Carnino.