The Batman : une bande-annonce sombre pour la prochaine adaptation du Chevalier Noir

The Batman de Matt Reeves

Diffusé hier soir dans le cadre de la DC Fandom, The Batman de Matt Reeves, prévu pour mars 2022, dévoile enfin ses principaux antagonistes.

 

 

 

The Batman – affiche

Débutant par l’arrestation de l’Homme-mystère, c’est un grand point d’interrogation qui ouvre ce trailer. Sans donner précisément son histoire, The Batman montre son héros écorché alors que Catwoman se faufile en changeant d’apparence et que le Pingouin s’amuse dans les rues de la ville.

 

Malgré l’omniprésence de ce dernier, son interprète Colin Farrell a révélé n’avoir que « cinq ou six scènes » dans le film. De quoi se poser des questions sur le véritable antagoniste que serait l’Homme-mystère. Joué par Paul Dano qui, mystérieusement, prend soin de se dissimuler, sa nature obsessionnelle fait perdre son sang-froid au Batman.

 

Car c’est bien lui qui marque dans cette bande-annonce. Laissés avec le poids de la trilogie du Dark Knight de Christopher Nolan qui explorait la psychologie du héros, Matt Reeves et Robert Pattinson ont la lourde de tâche de le réinventer. Leur parti pris semble revenir au symbole d’origine du personnage : la peur qu’il insuffle.

 

Comme annoncé dans la bande-annonce, le Bat-Signal n’est pas « un appel mais un avertissement ». Sortant de l’ombre ou des flammes, c’est la terreur qui s’inscrit sur les visages de ses proies. Une violence et une brutalité, que l’on avait rarement vue, se dégagent de chaque coup infligé. Si bien que même le Pingouin demande au Batman « d’y aller plus doucement ». Les paroles d’Alfred résonnent aussi différemment dans nos oreilles : « Si vous continuez, il ne vous restera bientôt plus rien ». À croire que c’est l’humanité de Bruce Wayne qui est en jeu.

 

Marqué par un jeu d’ombres et de lumières, le trailer joue sans cesse avec cette allégorie du bien et du mal. Les lueurs chaudes de Gotham contrastent au cœur de ses nuits noires tandis, qu’au petit matin, le soleil fait reculer les ombres. Ce sont notamment Batman et Catwoman qui sont représentés dans cet entredeux. Cette dernière pointe d’ailleurs du doigt la complexité qui les unit.

 

Femme récurrente dans les comics, Selina Kyle, de son vrai nom, était souvent reléguée en tant que simple péripétie dans ses précédentes incursions. Bien qu’applaudies pour leurs performances en 1992 pour Michelle Pfeiffer (Batman : le défi)  et en 2012 pour Anne Hathaway (The Dark Knight Rises), Zoé Kravitz souhaite rendre Catwoman plus humaine et plus réelle dans les difficultés qu’elle traverse pour survivre dans une ville comme Gotham.

 

Annoncé pour le 4 mars 2022, The Batman devrait donner une nouvelle profondeur aux personnages déjà plusieurs fois adaptés sur grand écran.

 

Emilie Bollache

 

Guerre en Ukraine : Kiev «ne peut accepter aucun ultimatum de la Russie», affirme Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accordé une interview...

tout ce qu’il faut savoir

Les abus sont nombreux et beaucoup de stagiaires sont...

Guerre en Ukraine : jusqu’où aller dans les sanctions pour stopper Poutine ?

Guerre en Ukraine : jusqu’où aller dans les sanctions...

Immobilier : des changements pour l’assurance emprunteur

En France, dès mercredi 1er juin, il est possible de changer d'assurance emprunteur à tout moment pour les nouveaux contrats, alors, à emporter du 1er septembre, pour tous les crédits qui ont déjà été souscrits, comme l'explique le exégète David Boéri, présent sur le plateau du 12/13.