Google demande à Apple de l’aider à tuer le SMS

Avec le RCS, Google essaye de créer une expérience de messagerie universelle sur Android. Face à la puissance des iMessage d’Apple, l’entreprise tente d’imposer un nouveau standard aussi riche que des applications tierces comme WhatsApp ou Messenger. Les RCS sont directement implémentés dans l’application Android Messages et, lorsqu’ils détectent que deux interlocuteurs sont compatibles, s’activent automatiquement. L’objectif de Google est de progressivement tuer le SMS en le remplaçant par un protocole beaucoup plus moderne, chiffré et capable de gérer des conversations de groupe. 

À lire aussi : Pourquoi Google peine tant à remplacer les SMS par le RCS ? Et pourquoi Apple peut-il l’aider ?

Même si le RCS a fait beaucoup de progrès, Google se confronte toujours à un problème de taille : Apple. Au vu des parts de marché des iPhone, le RCS ne pourra jamais complètement tuer le SMS tant qu’Apple refusera de le supporter. Sur Twitter, Hiroshi Lockheimer, le responsable d’Android au sein de Google, profite d’un tweet ironisant sur les « bulles vertes » d’iMessage pour appeler Apple à la raison. 

? Group chats don’t need to break this way. There exists a Really Clear Solution. Here’s an open invitation to the folks who can make this right: we are here to help. ?? https://t.co/4P6xfsQyT0

— Hiroshi Lockheimer (@lockheimer) October 7, 2021

Google propose son aide 

Tout part d’un tweet se moquant du golfeur Bryson DeChambeau qui, selon un des coéquipiers, casse les conversations de groupe de ses amis puisqu’il est le seul à ne pas avoir iMessage. Hiroshi Lockheimer y a vu l’occasion de rappeler que, si Apple supportait le RCS, cette situation ne se produirait pas. Une conversation de groupe pourrait réunir propriétaires d’iPhone et de smartphones Android, tout le monde basculerait sur le standard RCS. 

« Les discussions de groupe n’ont pas à se briser de cette façon. Il existe une solution très claire. Voici une invitation ouverte aux personnes qui peuvent y remédier : nous sommes là pour vous aider. ??» tweete Hiroshi Lockheimer en utilisant l’expression «Really Clear Solution» dont les initiales sont «RCS». 

À découvrir aussi en vidéo :

Bien entendu, Hiroshi Lockheimer se veut volontairement provocateur. Il est peu probable qu’Apple change d’avis d’un seul coup ou que l’entreprise de Tim Cook accepte l’aide de Google. Rappelons aussi qu’implémenter le RCS dans iOS est plus compliqué que ce que certaines personnes imaginent. Apple et Google devraient s’entendre sur les serveurs utilisés, sur le chiffrement et sur de nombreux aspects techniques. Autre problème, les iMessage permettent à Apple de vendre des iPhone. Dans l’hypothèse où le RCS peut les remplacer, Apple ne risque pas-t-il de perdre des ventes dans certaines familles ? 

Seul espoir pour les amoureux du RCS, l’engagement d’Apple en matière de vie privée. Cupertino peut-il laisser le SMS survivre alors qu’il présente tant de failles de sécurité ?