Christophe Nolan choisit Universal pour son film sur la bombe atomique

Christopher Nolan – Universal Pictures

Pour la première fois depuis vingt ans, Warner Bros et Christopher Nolan ne travailleront pas main dans la main sur ce prochain projet centré sur J. Robert Oppenheimer et la bombe atomique.

 

 

 

Christopher Nolan a comme qui dirait largué sa petite bombe ! Au cours de sa carrière, le cinéaste a réalisé quelques films qui ont été cofinancés et distribués par plusieurs studios, comme Le Prestige, mais Warner a toujours été participant.

 

Selon Deadline, c’est finalement Universal Pictures qui a obtenu l’accord pour financer et distribuer son prochain film. À savoir le drame historique sur J. Robert Oppenheimer, célèbre physicien du XXe siècle et l’un des principaux créateurs de la bombe atomique lors du projet Manhattan. Emma Thomas, l’épouse et partenaire de longue date du réalisateur, sera à ses côtés pour ce projet.

 

Des sources ont révélé que la production commencerait durant le premier trimestre 2022. On a mentionné récemment que Cillian Murphy, un des piliers des films de Nolan depuis Batman Begins, allait être impliqué. Cela pourrait arriver bien que rien ne soit encore acté concernant le casting.

 

La relation de Christopher Nolan et Warner Bros s’est dégradée suite à l’annonce de la société de sortir simultanément tous leurs films de l’année 2021 en salle et sur la plateforme HBO Max. L’expérience sur Tenet a été particulièrement difficile pour les deux parties à cause de la pandémie de Covid-19 même si le chiffre d’affaires s’est révélé satisfaisant. Selon 24matins, lorsque Warner Bros a révélé son initiative, des mots très durs ont fusé, en particulier ceux de Nolan qui a qualifié la plateforme de « pire service de streaming ».

 

Universal a sa propre plateforme, Peacock, mais il semblerait que le studio n’a pas commis l’erreur de rendre tous ses films disponibles dessus. On peut par exemple citer le dernier Fast and Furious sorti cet été qui n’a toujours pas été diffusé en ligne. Il apparaît évident que les politiques de Universal et de Warner diffèrent à ce sujet.

 

D’après les dires de Courrier International, le film sur Oppenheimer n’aurait pas été concerné par la nouvelle politique 2021 de Warner si Nolan avait décidé de rester chez eux. Suite aux remontées de chiffres du box-office, les firmes Warner et Disney ont récemment prévu de mettre fin aux sorties simultanées au cinéma et en streaming pour les films de 2022.

 

De plus, puisque Nolan voit l’exclusivité réservée aux salles obscures comme important pour son prochain projet, Universal y a vu un recrutement stratégique car il est un des rares cinéastes à pouvoir faire des « superproductions à partir d’idées originales » et cela sans dépendre d’une licence.

 

La meilleure façon pour les réalisateurs de contrôler le déroulement de leurs films est de suivre la voie que le cinéaste d’Inception et ses représentants ont empruntée et de conclure des accords. Pour connaître la réponse, rendez-vous en 2022.

 

Meryem Outalbali

Discours de Poutine sur l’Ukraine : Macron condamne et demande des «sanctions européennes ciblées»

Une « violation unilatérale des engagements internationaux de la...

Flag Day : le nouveau film de Sean Penn, se dévoile dans une première bande-annonce

Flag Day de et avec Sean Penn Cinq ans après...

Immobilier : les emprunts sont de comme en comme difficiles à obtenir pour les acheteurs

Mercredi 1er juin, de nombreux acquéreurs se voient abstenir leur emprunt immobilier. L'augmentation des taux immobiliers les empêche d'accéder à cette propriété. 

Jake Gyllenhaal s’est improvisé réalisateur sur le tournage du dernier Michael Bay

Jake Gyllenhaal – Ambulance Attendu fin mars dans les salles...