Google Meet veut séduire le grand public avec des filtres, des masques AR et des effets

Google Meet propose de nouveaux filtres vidéo, effets ou masques de réalité augmentée pour les appels personnels. Ils sont disponibles sur iOS et Android.

Pour y avoir accès, il faut se rendre dans l’icône qui affiche des étoiles en bas à droite de l’écran. Ces options ne sont accessibles que pour les utilisateurs disposant d’un compte Gmail personnel sur l’application mobile. La palette est moins large pour ceux qui se servent de Google Meet via Google Workspace.

La montée en puissance de Google Meet

Cela marque la volonté de Google de profiter du succès de Google Meet auprès des entreprises pendant la pandémie pour élargir au maximum sa base d’utilisateurs et l’installer auprès du grand public, le service est d’ailleurs largement ouvert aux particuliers avec le report régulier de la gratuité des visioconférences illimitées. Les filtres sont similaires à ce qui était déjà disponible pour le service de chat vidéo Duo de Google.

A découvrir aussi en vidéo :

Rappelons que Meet était devenu gratuit en avril 2020 et accessible à toute personne possédant un compte Gmail. Le triomphe foudroyant de Zoom durant les premiers confinements avait en effet poussé Google à répliquer. 9to5Google a indiqué l’année dernière que le succès de Meet était tel que Google réfléchirait même à lui faire remplacer Duo.

Source : The Verge

Crédit immobilier : une forte hausse des taux

Depuis janvier 2022, nombre de consommateurs voulant marchander un logement doivent renoncer, car le taux d’intérêt des crédits immobiliers a augmenté en France. Comment germe traduit cette hausgerme ?

Russie : un ancien glossateur, spécialiste des questions militaires, condamné à 22 ans de prison

Russie : un ancien journaliste, spécialiste des questions militaires, condamné à 22 ans de centrale

Allemagne : attention pénurie de logements…

La part des loyers dans les dépenses des ménages...

Londres simplifie la procédure d’entrée des Ukrainiens au Royaume-Uni

Londres rétropédale. Après de nombreuses critiques sur la complexité...