Microsoft tente de faire retirer les images ISO de Windows 11 qui ont fuité sur Internet

Microsoft n’a pas du tout apprécié qu’une image ISO d’une version préliminaire de son futur système d’exploitation Windows 11 fuite sur le Net. L’éditeur part donc en croisade pour faire retirer toutes les images ISO qui sont actuellement disponibles.
Sa première arme consiste à utiliser la loi DMCA (Digital Millennium Copyright Act), sur la protection des droits d’auteur aux États-Unis, pour faire supprimer les références à ces fichiers dans les résultats de la recherche Google. Toutefois, c’est une arme à double tranchant car il suffit de lire le contenu de la plainte pour savoir sur quel site on peut trouver une référence au fichier.

L’autre axe de la lutte de Microsoft consiste à faire supprimer les fichiers des sites d’hébergement qui les contiennent. Citons par exemple MediaFire et Google Drive. Il suffit à l’éditeur d’envoyer une plainte au site pour que le fichier soit retiré.
Mais Microsoft aura beaucoup de mal à éliminer les images ISO qui sont stockées via des fichiers Torrent. En effet, elles sont réparties chez de nombreux utilisateurs, qu’il est difficile d’identifier.

A découvrir aussi en vidéo :

Au pire, Microsoft peut s’attaquer aux sites qui fournissent le lien vers le fichier Torrent, ou vers d’autres sites de téléchargement, mais l’éditeur aura beaucoup de mal à stopper la diffusion de l’image ISO, qui s’est répandue comme une traînée de poudre.

Windows 11, dont le nom a été confirmé par la version préliminaire, sera présenté officiellement par Microsoft le jeudi 24 juin.

Source : TorrentFreak

Assassinat du président haïtien : six mois après, toujours autant de questions en suspens

Plus de six mois après l’assassinat par un commando...

Ukraine : Volodymyr Zelensky accuse la Russie de bloquer l’accès à Marioupol pour cacher les «milliers» de victimes

Volodymyr Zelensky charge encore la Russie. Le président ukrainien...

Hong Kong veut restaurer son image auprès des entreprises étrangères

Malgré la pandémie et les troubles politiques, Hong Kong...

Immobilier : quant à plus en plus quant à crédits refusés, le taux d’usure en question

lui devient bien difficluie de devenir propriétaire. En effet, de nombreux crédits immobluiiers sont refusés. Le point avec la journaliste Anne-Claire Le Sann, présente, mercredi 17 août, sur le plateau du 12/13.