Pourquoi Apple a accepté de retirer Fakespot, l’appli qui identifie les faux avis, à la demande d’Amazon

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Si vous désirez installer l’appli Fakespot, qui détecte les faux avis Amazon, sur votre iPhone, vous ne la trouverez plus sur l’App Store. En effet, Apple l’a supprimé de son magasin d’applications, à la suite d’une plainte déposée par Amazon.

Que reproche Amazon à Fakespot ? Dans une nouvelle version de l’appli, publiée il y a un mois, le contenu site Web d’Amazon est affiché dans l’application avec, en superposition, du code et du contenu de Fakespot.

Amazon précise qu’il interdit ce genre de pratique et que l’appli pourrait suivre les utilisateurs et collecter leurs données. Un porte-parole du géant du e-commerce ajoute : 

« L’application en question fournit aux clients des informations trompeuses sur nos vendeurs et leurs produits, nuit aux activités de nos vendeurs et crée des risques de sécurité potentiels. »

La plainte d’Amazon, concernant des droits de propriété intellectuelle, a été transmise à Apple le 8 juin. Apple a contacté Fakespot pour donner le temps de modifier l’application et a même entrepris une dernière demande le 29 juin avant de supprimer l’appli de l’App Store.

De son côté, Saoud Khalifah, le PDG de Fakespot, conteste la décision d’Apple, et indique que l’appli a été retirée sans preuves. Il indique que l’appli ne vole pas les données des utilisateurs et utilise une technique de superposition déjà employée par les applis qui proposent des coupons de réduction.
Il reproche à Apple de ne pas l’avoir suffisamment prévenu du risque de suppression. Toutefois, il concède que le programme collecte des données des utilisateurs, mais qu’elles ne sont pas revendues à des tiers. 

A découvrir aussi en vidéo :

Fakespot est encore disponible dans le Google Play Store et sous la forme d’une extension pour navigateur. Ce programme a le mérite d’aider les consommateurs à ne pas se faire berner par les faux avis, qui sont actuellement la bête noire d’Amazon.

Source : CNBC