Une étude montre que les applis préinstallées sur Android et iOS écrasent la concurrence

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Afin de dénoncer la main mise des applications préinstallées sur les appareils mobiles iOS et Android, Facebook a commandé une étude à la société d’analyse Comscore. Cette étude, réalisée aux Etats-Unis en novembre/décembre derniers et publiée par nos confrères de The Verge, utilise les données régulièrement collectées par Comscore, mais aussi un sondage réalisé auprès de 4 000 utilisateurs.

Elle aboutit à la conclusion que 75% des 20 applications les plus utilisées aux Etats-Unis par les utilisateurs iOS sont éditées par Apple. Pour Android, 60% des applications les plus utilisées sont fournies par Google. Notons que l’étude ne tient pas compte des navigateurs Web, ni des fonctions intégrées dans le système d’exploitation, telles que Siri.
De plus, elle ne tient pas compte non plus du nombre d’heures passées sur chaque application. Le taux d’utilisation seul n’est pas véritablement révélateur d’un usage. Par exemple, de utilisateurs peuvent lancer la calculatrice, mais n’y passer que très peu de temps, alors qu’ils seront moins nombreux à lancer l’application Facebook mais y passeront des dizaines de minutes.

Le graphique ci-dessous montre le classement pour l’utilisation des applications iOS. Les chiffres fournis sont en millions d’utilisateurs actifs mensuels. Nous l’avons limité à la portion supérieure à 50 millions. Les huit applications en tête sont installées en standard par Apple sur l’iPhone. En tête se trouvent les programmes pour téléphoner, consulter la météo et gérer ses photos. Le premier programme d’un autre éditeur est YouTube, qui arrive en neuvième position.

L’application Facebook n’arrive qu’en douzième position et se fait même battre par l’horloge et la calculatrice. Notons que le programme Gmail de Google n’obtient de 43,7 millions d’utilisateurs mensuels actifs, tandis qu’Instagram et Amazon en comptabilisent respectivement 45,9 et 49,4 millions.

Du côté Android, Facebook est mieux placé avec une cinquième place pour son programme et une sixième place pour l’appli Messenger.

Les trois applis de tête sont signées Google : Play, Search et YouTube. En ce qui concerne les logiciels tiers situés dans la suite du classement, Amazon n’obtient que 45,1 millions d’utilisateurs actifs mensuels et Instagram se positionne à 38,1 millions, au coude à coude avec la calculatrice de Samsung (38,5 millions).

A découvrir aussi en vidéo :

Google n’a pas commenté officiellement ces chiffres, mais Apple a dénoncé une étude partiale, qui a été conçue pour donner la fausse impression qu’il y a peu de concurrence sur l’App Store.
Un porte-parole d’Apple a ajouté à nos confrères de The Verge : « En vérité, les applications tierces rivalisent avec les applications Apple dans toutes les catégories et connaissent un succès à grande échelle. » Mais il ne faut pas oublier que le constructeur a un contrôle total sur la publication des applications faites par d’autres éditeurs avec son App Store.
Google est dans un cas légèrement différent puisqu’il est possible d’installer des applications en dehors du Play Store, mais les utilisateurs font généralement leurs recherches dans le magasin officiel, réputé plus sûr.

Source : The Verge