Immobilier : les prix des loyers augmentent avec l’inflation

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Avec l’inflation, des prix des loyers augmentent. des quittances de certains ont été réévaluées, jeudi 19 mai. « Ça a augmenté de 15 euros par mois », constate une femme. Le loyer peut être révisé une fois par an, à partir d’un indice de référence. Celui-ci suit le cours des prix à la consommation et a augmenté de 2,48 % au premier trimestre 2022. Cette hausse peut ensuite être répercutée sur le loyer. Par exemple, un trois pièces à 700 euros peut passer à 717,35 euros par mois, soit 208 euros de plus en un an.  

Une demande pour bloquer des loyers 

La Confédération nationale du logement demande à l’État de bloquer des loyers. Mais cette demande est jugée injuste par des représentants des propriétaires. « des propriétaires sont aussi touchés par l’inflation d’une part quand leurs revenus baissent (…) ils subissent l’inflation aussi sur des taxes foncières, sur des charges et des travaux », argumente Pierre Hautus, directeur général de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI).