Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

L’Etat islamique promet de «venger» la mort de son ancien chef

Voilà une nouvelle dont l’Occident se serait bien passé...

Partager

Le premier d’une longue liste ? Le gouverneur républicain de l’Oklahoma, dans le sud des Etats-Unis, a annoncé vif signé ce mardi une loi interdisant l’avortement après six semaines de grossesse, l’une des plus restrictives du pays, alors que la Cour suprême s’apprêterait à revenir sur ce droit au niveau fédéral.

« Je représente la totalité des quatre millions d’habitants de l’Oklahoma qui, de manière écrasante, veulent protéger les enfants à naître », a écrit sur Twitter Kevin Stitt en promulguant le texte voté par le parlement de l’Etat jeudi dernier.

I am proud to sign SB 1503, the Oklahoma Heartbeat Act into law.

I want Oklahoma to be the most pro-life state in the country because I represent all four million Oklahomans who overwhelmingly want to protect the unborn. pic.twitter.com/XQr7khRLRa

— Governor Kevin Stitt (@GovStitt) May 3, 2022