Offensive russe : le Royaume-Uni va fournir 6000 missiles antichars de plus à l’Ukraine

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Le Royaume-Uni va livrer 6 000 missiles antichars supplémentaires à l’Ukraine, multipliant par plus de deux ses livraisons d’armes après l’invasion russe du pays, a annoncé mercredi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Malgré la résistance « extraordinairement courageuse » des Ukrainiens, « nous ne pouvons et n’allons pas rester sans réagir et laisser les Russes réduire les villes ukrainiennes en poussière », a indiqué Boris Johnson avant des sommets de l’Otan et du G7 prévus jeudi à Bruxelles, un mois après le début de la guerre.

« Le Royaume-Uni travaillera avec (ses) alliés pour accroître le soutien militaire et économique à l’Ukraine, renforçant ses défenses alors qu’elle inverse le cours de cette bataille », a-t-il ajouté.

Plus de 10 000 missiles fournis

Ces 6 000 armes antichars portent à plus de 10 000 le nombre de ces armes destinées à l’Ukraine. Londres a déjà livré au pays plus de 4 000 missiles antichars, dont des NLAW et Javelin, ainsi que des missiles portatifs Starstreak.

VIDEO. « Merci la France et gloire à l’Ukraine » : Volodymyr Zelensky est intervenu devant le Parlement français

Boris Johnson a aussi annoncé aussi une aide de 25 millions de livres (30 millions d’euros) pour l’armée ukrainienne, en plus des 400 millions de livres d’aide économique et humanitaire déjà promis.

« Un mois après le début de la crise, la communauté internationale fait face à un choix », a prévenu le dirigeant conservateur. « Nous pouvons maintenir allumée la flamme de la liberté en Ukraine, ou risquer de la voir s’éteindre à travers l’Europe et le monde ».

Des moyens supplémentaires pour la BBC

Le Royaume-Uni va également débloquer 4,1 millions de livres pour le BBC World Service, le service international du groupe audiovisuel public britannique, afin de « lutter contre la désinformation en Russie et en Ukraine », et fournir un soutien accru à l’enquête de la Cour pénale internationale sur de possibles crimes de guerre.

Un sommet de l’Otan a été convoqué jeudi, jour où se tiennent également à Bruxelles un sommet du G7 et le sommet de l’Union européenne.

Le président américain Joe Biden, qui participera à ces trois rendez-vous, a annoncé que les Occidentaux allaient adopter « de nouvelles sanctions contre la Russie et renforcer » celles déjà en place.