Guerre en Ukraine : le personnel de la centrale de Tchernobyl a pu être remplacé par d’autres employés

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Pour la première fois depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, des rotations de personnel ont commencé dimanche à la centrale nucléaire de Tchernobyl, a annoncé l’Agence internationale de l’énergie atomique. « L’Ukraine a informé l’AIEA qu’environ la moitié du personnel avait finalement pu rentrer chez lui après avoir travaillé sur le site contrôlé par la Russie pendant près de quatre semaines », a déclaré le directeur général Rafael Grossi dans un communiqué diffusé dans la nuit de dimanche à ce lundi.

« L’autorité de régulation nationale ukrainienne a confirmé que ceux qui étaient partis avaient déjà été remplacés par d’autres employés ukrainiens », a-t-il ajouté, se « félicitant » de cette rotation partielle. Les forces russes ont pris le contrôle de la centrale le 24 février, mais une centaine de techniciens ukrainiens qui terminait son service de nuit a continué à gérer les opérations quotidiennes sur le site, où se trouvent des déchets radioactifs depuis l’accident de 1986, le pire de l’Histoire.

Vers une intervention de l’AIEA ?

L’équipe de jour, elle, n’avait pas pu les relayer, selon des proches interrogés par l’AFP sous couvert d’anonymat. Avant la rotation d’aujourd’hui, la même équipe de travail était sur le site depuis la veille de l’entrée des forces russes dans la zone, ce qui « mettait en péril » selon l’AIEA l’un des « piliers » de la sécurité nucléaire, à savoir que le personnel puisse prendre des décisions sans pression indue ».

L’AIEA ne reçoit toujours pas de transmission de données à distance de ses systèmes de surveillance à Tchernobyl, mais ces données lui sont transférées depuis les autres centrales nucléaires d’Ukraine. Cette agence de l’ONU basée à Vienne a proposé d’intervenir sur place pour garantir la sécurité des installations nucléaires en Ukraine et dit « poursuivre les consultations » en ce sens.