Guerre en Ukraine : «50 à 60 000 propositions de logements» recensées en France pour les réfugiés

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

La mobilisation inédite des Français ne doit pas faiblir. Au micro de BFMTV, la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, a précisé que déjà « 50 à 60 000 propositions de logements » ont été recensées en France. Parmi les propositions, certaines « ne dureront que quelques semaines » comme les centres de vacances et les résidences vacances, alors que d’autres sont de longue durée comme « les logements vacants qui appartiennent des communes ou ceux des particuliers » a précisé la ministre.

L’aide humanitaire ne doit cependant pas faiblir dans les prochaines semaines, car « nous attendons encore probablement plus de personnes en provenance de l’Ukraine. Il faut que l’on soit sûrs de pouvoir accueillir tout le monde, et partout sur le territoire », a-t-elle poursuivi.

La moitié des réfugiés sont des enfants

Alors comment aider ? Deux solutions : soit en se déclarant sur la plateforme « Je m’engage pour l’Ukraine », gérée par le ministère de l’Intérieur, soit directement en mairie. « Nous travaillons en étroite collaboration avec les mairies », a insisté Emmanuelle Wargon.

Depuis le début de l’invasion russe, 17 000 Ukrainiens ont été accueillis en France, selon les chiffres de l’Intérieur. Un chiffre sûrement bien supérieur à celui recensé par le ministère, a estimé Gérald Darmanin. Selon l’ONU, ils sont plus de trois millions à avoir déjà fui l’Ukraine et les combats. Parmi eux, la moitié sont des enfants. A noter que l’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale.