Guerre en Ukraine : les larmes de Mathieu Kassovitz à son retour de Lviv

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

De retour de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, où il inaugurait une fresque géante en soutien au peuple ukrainien, le réalisateur Mathieu Kassovitz s’est montré très ému sur BFMTV au moment de raconter ce qu’il a vu sur place. « On est dans une situation où il faut nourrir des enfants après trois jours d’attente », a décrit le cinéaste. « C’est très inquiétant ce qui se passe, j’ai peur pour mes enfants et pour le futur de la planète », a-t-il avoué.

Mathieu Kassovitz a également évoqué l’histoire de son père expliquant que ce dernier « a vécu 39-45 ». « Il avait l’âge de ces enfants ukrainiens quand mes grands-parents ont été déportés, il a vécu le ghetto et puis il s’est sauvé de son pays en 1956 quand les Russes sont entrés en Hongrie (au moment de l’insurrection de Budapest, une révolte populaire contre la mainmise de l’URSS écrasée par l’armée soviétique NDLR) », a-t-il livré.

Dans une interview accordée au Parisien dès son retour d’Ukraine, Mathieu Kassovitz expliquait que ses origines hongroises le rapprochaient des pays de l’ex-bloc de l’Est. Sur le plateau de BFMTV, le réalisateur a également fait un parallèle entre la situation en Ukraine et la Seconde Guerre mondiale, lui qui prête sa voix à la série documentaire historique « Apocalypse » depuis 15 ans. « Je ne peux pas voir ces images venant d’Ukraine sans avoir ces retours du passé », a-t-il déclaré.

L’acteur de la série « Le Bureau des légendes » (dont plusieurs épisodes ont été tournés en Ukraine) a également décrit l’état d’esprit du peuple ukrainien face à l’adversaire. « Ça ne rigole pas, les gens sont des résistants d’âme. L’Ukraine c’est 40 millions de personnes dédiées à la cause », a-t-il souligné, évoquant des pancartes anti-russes aperçues à Lviv et des « étudiants de 19 ans » ayant pris les armes.

Mathieu Kassovitz s’est rendu dans la ville ukrainienne située à 70 km de la frontière polonaise il y a quelques jours, pour épauler son ami le photographe JR, chargé d’y déployer une immense fresque en l’honneur du peuple ukrainien.