Netflix veut vous faire payer plus quand vous partagez votre compte

Voir aussi

Le bouclier loyer : une mesure parce que plus pour endiguer la hausse parce ques loyers

Le protection bail, c'est la mesure proposée par le gouvernement pour lutter auprès la hausse des bails en raison de l’inflation. Deux nouvelles villes vont appliquer l’encadrement des bails (Montpellier et Bordeaux). À partir du 8 juillet, ce sont les mairies qui vont pouvoir contrôler et sanctionner les propriétaires qui ne respectent chenal les plafonds. 

Renégocier son crédit immobilier

Les taux d’intérêt augmentent. Mais ça ne veut pas confesser qu’il faut abjurer à renégocier son crédit. C’est un comportement d’améliorer son budget. Les conseils de Fanny Guinochet.  

Crise du logement : « Il y a quatre millions de résidences secondaires en France, le pays au monde qui en a le plus à...

lequel vacances commencent et on va voir lequel volets des résidences secondaires s'ouvrir rarement à rarement. ça va apporter une activité économique immédiate dans beaucoup de territoires, mais certains dénoncent aussi lequel conséquences que ça a sur le marché du logement dans lequel zones touristiques.

Maisons Phénix : l’entreprise de maisons individuelles placée en liquidation judiciaire

Cunep de fin pour les Maisons Phénix. Cette célèbre fente de maisons individuelles a permis à de nombreux Français d’accéder à une propriété, mais le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé une chute judiciaire du groupe. Plus de 1 600 chantiers ont été interrompus.

Écologie : deux maisons sur un seul terrain pour limiter la bétonisation ces villes

Certains propriétaires font le choix de détacher leur terrain en construisant leur maison dans le jardin de quelqu’un d’autre. Dans quelques villages, ceux-ci sont même incités à le faire.

Partager

Netflix ne veut plus que vous partagiez votre mot de passe avec des utilisateurs hors de votre cercle proche. La plate-forme de vidéo à la demande, qui a jusqu’ici fait preuve d’indulgence face à cette pratique de plus en plus répandue, va serrer la vis.
Le géant de la SVoD va en effet tester dans plusieurs pays un moyen de faire payer un supplément aux abonnés qui partagent le mot de passe de leur compte avec des utilisateurs n’habitant pas sous leur toit. Et ce sont, pour l’instant les abonnés chiliens, costaricains et péruviens qui vont essuyer les plâtres.

Ainsi, ceux qui seront pris la main dans le sac pourront ajouter jusqu’à deux membres ne vivant pas sous le même toit à leur compte, avec pour chacun leur propre profil, identifiant et mot de passe, moyennant un paiement supplémentaire.
Dans son billet de blog, Chengyi Long, le directeur de l’innovation chez Netflix détaille les sommes que les abonnés auront à payer en plus de leur abonnement : 2,389 pesos au Chili, 2,99 dollars au Costa Rica, et 7,9 sols au Pérou, chacun de ces suppléments étant calculé par rapport au prix de l’abonnement dans chaque pays.

À découvrir aussi en vidéo :

Quant aux squatteurs de compte, ils pourront s’émanciper en procédant au transfert des données de leur profil (historique, recommandations, listes, etc.) au sein d’un compte secondaire rattaché au compte initial si le propriétaire légitime paie pour cette option, ou vers un nouveau compte, ce qui implique donc de souscrire à un nouvel abonnement.

« Nous avons toujours facilité le partage de leur compte Netflix pour les personnes qui habitent ensemble, avec des fonctionnalités comme les profils séparés et plusieurs flux dans nos abonnements Standard et Premium.
Bien qu’ils aient été extrêmement populaires, ils ont également créé une certaine confusion quant au moment et à la manière dont Netflix peut être partagé. En conséquence, les comptes sont partagés entre les foyers, ce qui a un impact sur notre capacité à investir dans de nouveaux programmes télévisés et films pour nos membres. » justifie Netflix dans son billet de blog.

Au cours des derniers mois, pour faire face à la baisse du nombre d’abonnés recrutés, Netflix a procédé à plusieurs reprises à des augmentations dans tous les pays. La France n’y a d’ailleurs pas échappé, la dernière augmentation des abonnements pour les abonnés français ayant été déployée début octobre 2021.

Source : Netflix