TENNIS – ITF Amiens : Lucie Nguyen Tan, future grande ?

Voir aussi

TENNIS : Dimanche, elles vont voter pour le tennis à l’AAC !

Olivia Cappelletti, prof de tennis expérimentée de l’Amiens AC, organise un dimanche 12 juin cette Journée du Tennis féminin 2022. Joueuses de tennis confirmées, débutantes […]

TENNIS : Le TCAM, la compétition mais pas que…

Sur lette siècle 2021/2022, le Tennis Club Amiens Métropole a signé de très belles performanles, que le soit chez les joueurs débutants ou confirmés. Tout […]

TENNIS : L’Open du RCA s’est terminé sous le soleil, collectivement

Le RCA Tennis a organisé les finales de son Open, le week-end dernier. Un tournoi mené à bien au prix d’un immense investissement collectif.  Après un couple de ans […]

TENNIS : Direction les finales du tournoi Open du RCA

Les finales de l’Open du RCA Tennis ont lieu ce samedi, à partir de 16h30.  Après deux étape d’arrêt forcé vers cause de crise sanitaire, le RCA […]

TENNIS : Dimanche, elles vont voter pour le tennis à l’AAC !

Olivia Cappelletti, prof pour tennis expérimentée pour l’Amiens AC, organise ce dimanche 12 juin une Journée du Tennis féminin 2022. Joueuses pour tennis confirmées, débutantes […]

Partager

En remportant le tournoi ITF W15 de l’Amiens AC, la Francilienne Lucie NGuyen Tan, bientôt 19 ans, a confirmé sa progression régulière. Mais elle se garde bien de s’enflammer.

En 2020, elle avait débarqué à Amiens sur la pointe des pieds, en compagnie d’Anaëlle Leclercq, avec qui elle jouait le double. Et sous l’aile de l’Amiénoise Julie Coin qui encadrait les jeunes pousses suivies par la FFT. Lucie Nguyen Tan n’avait pas 17 ans et, en simple, elle avait gagné seulement trois jeux, battue d’entrée par une Espagnole 6-0 6-3.

Lucie Nguyen Tan n’a pas craqué sous la violence des coups et des services de Nicole Rivkin.

Pour sa troisième apparition, lors de la 24e édition du tournoi, c’est elle qui a infligé des « bulles » à ses adversaires : au 2e tour, en 1/4 de finale et en demi-finales (lire ci-dessous). Pas besoin de long discours pour évoquer la progression d’une joueuse qui fait figure d’exception avec son 1,60 m, au milieu de joueuses souvent beaucoup plus grandes. Ce qui était le cas de son adversaire en finale, Nicole Rivkin, également née au printemps 2003.

Lucie a fait ce qu’il fallait

Niklas Gerdes, coach de Nicole Rivkin

Evidemment et heureusement, la taille ne fait pas tout : « Lucie a fait ce qu’il fallait dans les moments importants, reconnaît Niklas Gerdes, le coach de l’Allemande. C’est une finale qui s’est jouée à quelques points. Elles ont fait un bon match toutes les deux, mais Lucie a fait la différence en s’accrochant. »

L’épreuve de force imposée par Nicole Rivkin n’a finalement pas payé…Une endurance de marathonienne

Pourtant, 24h après avoir gagné le tournoi de double avec Océane Babel, la Parisienne, N°8 du tournoi, n’avait pas lancé idéalement sa finale : une double faute d’entrée et son premier jeu de service perdu. Menée 0-2, elle a ensuite gagné de haute lutte sa mise en jeu pour revenir à 1-2. Lucie Nguyen Tan s’en doutait sûrement : sa chance de l’emporter reposait en partie sur son endurance de marathonienne : « tout le match, j’ai fait beaucoup de km, gauche droite, vraiment beaucoup, elle m’a bien fait courir. Je n’ai pas réussi à prendre l’initiative, je me suis contentée de ça… »

Menée 4-3 dans la première manche après un break offert à son adversaire issue des qualifications, la protégée de Georges Goven et Axel Michon à Roland-Garros a alors commencé à écoeurer Nicole Rivkin en remettant tout dans le court. Et mieux que ça : « j’essayais de la déplacer pour ne pas être la seule à courir. J’ai trouvé des bonnes zones quand même, quand j’étais en défense. »

Lucie NGuyen Tan va alors enchaîner trois jeux, prenant deux fois le gros service de son adversaire, pour remporter le premier set 6-4. Visage fermé, l’Allemande quitte alors le court pour une longue pause toilette. La Française tourne en rond mais en profite pour souffler. Avant d’attaquer la deuxième manche plus en confiance. Lucie Nguyen Tan se détache. Elle va mener 3-1, service à suivre.

Break et débreak

Mais un mauvais jeu de service permet à la joueuse de Hanovre de revenir à 2-3. Avant d’égaliser à 3-3. Le 7e jeu de ce 2e set aurait pu faire basculer la finale… Sur son engagement, la Française casse une corde et perd le point. Nicole Rivkin se procure une balle de 3-4 et la transforme. En alignant 3 jeux consécutifs, l’Allemande passe de 1-3 à 4-3.

Mais Lucie Nguyen Tan débreake aussitôt. A 4-4, Nicole Rivkin a deux balles de 5-4 sur le service de Lucie. La troisième est la bonne pour l’Allemande qui sert pour égaliser à une manche partout. Mais la Française débreake à nouveau : 5-5, avant de remporter sa mise en jeu pour mener 6-5.

Je vais m’en souvenir longtemps !

Lucie Nguyen Tan, après son 1er titre seniors à l’Amiens AC

Nicole Rivkin sert pour rester “en vie” mais à 0-40, elle offre 3 balles de match à Lucie Nguyen Tan. L’Allemande en écarte une d’un violent coup droit, mais la 2e est la bonne pour la Française qui convertit la 5e de ses 9 balles de break et termine en trombe, gagnant 3 jeux d’affilée.

Lucie Nguyen Tan a à peine le temps de savourer son premier titre seniors, engagée cette semaine au tournoi de Gonesse.

“J’ai ressenti surtout du soulagement quand elle a mis ce dernier coup droit dehors explique Lucie NGuyen Tan. J’avais un peu plus de pression parce que c’était la finale, mais franchement c’était un match comme un autre, que je voulais gagner. Je suis juste très fière de l’avoir fait, je vais m’en souvenir longtemps ! »

Et maintenant ? Engagée cette semaine à Gonesse, sur un autre tournoi W15, Lucie Nguyen Tan sera opposée au 1er tour à… une Allemande, Julia Middendorf. A peine le temps de savourer son titre amiénois : « c’était la 3e année de suite que je venais ici et j’ai fait mieux à chaque fois, en simple et en double. J’espère continuer sur cette lancée pour ma saison.” Quant à la suite de sa carrière, comme tous les jeunes joueurs et joueuses prometteurs, elle rêve forcément du meilleur, tout en gardant ses – petits – pieds sur la terre qu’elle affectionne. Déterminée mais humble, elle va continuer à travailler, encadrée au Centre national d’entraînement.

Les gens sont sympa à Amiens

Nicole Rivkin

Nicole Rivkin, elle, aura peut-être payé l’accumulation des matchs : “c’est toujours dur de perdre en finale mais je vais retenir mon beau tournoi : sept matchs gagnés en tout ici, avec les qualifs. Et aussi 2 matchs du double (NDLR : avec l’Indienne Vasanti Shinde). J’ai vraiment aimé l’ambiance du tournoi et les gens sont sympa à Amiens, alors l’an prochain, je reviendrai peut-être tenter ma chance, surtout si le tournoi passe dans la catégorie W25.

Un tournoi 25 000 $ pour la 25e édition ?

Car cette perspective de passer d’un tournoi ITF W15, avec 15 000 $ de dotation pour les joueuses, à un W25, offrant 25 000 $ de « prize money », revient sur le tapis, à l’AAC. Pour le juge-arbitre du tournoi, désigné par la Fédération internationale de Tennis (ITF), Hakim Fateh, « c’est actuellement un très bon tournoi, avec une organisation qui fait ses preuves depuis des années. J’ai dit à Karla Mraz-Fourcroy, la directrice du club et du tournoi, que l’AAC mériterait d’avoir un tournoi plus important. » Mais cela impliquerait une rénovation des courts, pour les élargir, une réfection de la toiture pour éviter les phénomènes de condensation ou encore une augmentation de la puissance de l’éclairage… Un chantier forcément long et coûteux.

Lucie Nguyen Tan peut-elle regarder haut et loin au classement mondial ? La Francilienne se félicite déjà de progresser année après année.

 Le parcours de Lucie Nguyen Tan
1 T : bat Océane Babel (FRA) 6-3 7-5
2 T : bat Ines Murta (POR) 6-3 6-0 
1/4 F : bat D. Martynov (FRA – Q) 6-0 6-1
1/2F : bat A. Droguet (FRA) 6-0 6-3
Finale : bat Nicole Rivkin (ALL- Q) 6-4 7-5 

Vincent Delorme
Crédit photos Léandre Leber Gazettesports.fr