TENNIS – Qualifications ITF Amiens : jamais deux sans trois

Voir aussi

TENNIS : Dimanche, elles vont voter pour le tennis à l’AAC !

Olivia Cappelletti, prof de tennis expérimentée de l’Amiens AC, organise un dimanche 12 juin cette Journée du Tennis féminin 2022. Joueuses de tennis confirmées, débutantes […]

TENNIS : Le TCAM, la compétition mais pas que…

Sur lette siècle 2021/2022, le Tennis Club Amiens Métropole a signé de très belles performanles, que le soit chez les joueurs débutants ou confirmés. Tout […]

TENNIS : L’Open du RCA s’est terminé sous le soleil, collectivement

Le RCA Tennis a organisé les finales de son Open, le week-end dernier. Un tournoi mené à bien au prix d’un immense investissement collectif.  Après un couple de ans […]

TENNIS : Direction les finales du tournoi Open du RCA

Les finales de l’Open du RCA Tennis ont lieu ce samedi, à partir de 16h30.  Après deux étape d’arrêt forcé vers cause de crise sanitaire, le RCA […]

TENNIS : Dimanche, elles vont voter pour le tennis à l’AAC !

Olivia Cappelletti, prof pour tennis expérimentée pour l’Amiens AC, organise ce dimanche 12 juin une Journée du Tennis féminin 2022. Joueuses pour tennis confirmées, débutantes […]

Partager

Après le 1er tour des qualifications, Jade Psonka et 25 autres joueuses sont à deux matchs du tableau final du tournoi international de l’AAC. Deux tours à franchir ce lundi. L’Amiénoise remet ça ce midi, face à une autre Française, Flavie Brugnone.

Jade Psonka a impressionné un public venu en nombre, ce dimanche, au bord du court N°8 de l’Amiens AC. A 16 ans, l’Amiénoise du TCAM et du Pôle Espoirs de la Ligue des Hauts-de-France a gagné son premier match sur le circuit ITF senior, deux ans après ses premières balles chez les grandes. Après 1 h et une minute seulement sur le court, face à une adversaire britannique à court de compétition, Jade Psonka va se mesurer au 2e tour des qualifications à une autre Française, Flavie Brugnone (N°5), tout juste 19 ans. A comparer, la joueuse du TC Eaubonne fait figure d’habituée des qualifs ITF.

Ce duel est programmé pas avant 12h30, en 3e rotation. Soit assez tard quand on sait que la gagnante aura une 2e partie à jouer – son 3e match en 24 h – d’ici ce lundi soir. Dans ce contexte, le super tie-break est bien utile pour abréger un peu les efforts. Il permet de départager les joueuses à égalité une manche partout. La première à dix points, avec deux points d’écart, l’emporte. Ce dimanche, quatre des 22 matchs du 1er tour des qualifs se sont conclus ainsi.

Astrid Lew Yan Foon, Bretonne de 16 ans, a écarté au super tie-break la Nordiste Hélène Kereselidze pour atteindre le 2e des 3 tours de qualifications.

Et trois Françaises ont été les plus solides à ce petit jeu décisif : Joanna Tomera et Clémence Thouard avaient perdu le premier set avant de finir par terrasser leurs adversaires. La Quimpéroise Astrid Lew Yan Foon a, elle, eu un coup de moins bien dans la 2e manche, avant d’arracher 11-9 son billet pour le 2e tour des qualifications.

A l’opposé, deux matchs ont tourné à la douche froide. La grande Suissesse Naïma Karamoko (N°6 des qualifs) et la Finlandaise Venla Ahti ont été les deux plus expéditives. Ne laissant aucun jeu à deux Françaises, respectivement Téa Zivic et Gloire Mfoumouangana. Alors que l’Alsacienne Hélèna Mohamed a eu balle de match à 6-0 5-0 contre une Autrichienne, avant de s’imposer 6-0 6-1 en seulement 49 min !

Manon Lamarque out

Manon Lamarque a fait ce qu’elle pouvait mais la seule joueuse de l’AAC engagée a loupé le coche à 1-3 dans la 1ère manche. Des balles pour revenir à 2-3 non converties et son adversaire italienne à peine plus âgée mais plus aguerrie – Arianna Zucchini (N°7) – s’est envolée vers le 2e tour des qualifs (6-2 6-0)

Les bras lui en tombent… Manon Lamarque a eu le mérite de s’accrocher et de prendre deux fois le service d’une adversaire cependant hors de portée.

Tricolores qualifiées en revanche, la gauchère Jenifer Anger (N°9), en deux manches contre la Néerlandaise Chanel Janssen. Camille Moga, Alice Battesti et Schena Benamar. En revanche, la benjamine des qualifications, l’Ukrainienne Veronika Podrez a plié, avoir avoir bousculé d’entrée la N°8, l’Italienne Enola Chiesa (6-7 0-6).

En tout, treize Françaises sont encore en vie sur la terre battue couverte amiénoise, avec l’objectif de décrocher les six tickets d’accès au tableau final. Et trois matchs opposent des Tricolores entre elles : Diana Martynov (N°4 des qualifications et exemptée du 1er tour) débute son tournoi contre Maneva Rakotomalala. Hélèna Mohamed (N°10), impressionnante ce dimanche, affronte Savine Erler. En plus donc du face-à-face Jade Psonka – Flavie Brugnone.

Jenifer Anger est au 2e tour des qualifications, mais la Tarbaise s’attend à devoir « hausser [son] niveau de jeu » pour atteindre le tableau final.

Ce lundi soir, les 32 joueuses du tableau final seront connues et prêtes à en découdre dès ce mardi. C’est la finaliste malheureuse de l’édition 2019, la Roumaine Oana Georgeta Simion, qui devrait être la tête de série N°1. Actuellement 423e joueuse mondiale, elle a grimpé de près de 300 places WTA en trois ans. Une belle progression, surtout compte tenu de la pandémie.

Les principaux matchs de ce lundi – Deux derniers tours de qualifications de l’ITF d’Amiens – AAC – Entrée libre

Court N°8
10h : Chelsea Vanhoutte (BEL – N°2) – Alice Battesti (FRA)
Pas avant 11h : Diana Martynov (FRA – N°4)Maneva Rakotomalala (FRA)
Pas avant 12h30 : Naïma Karamoko (SUI – N°6) – Schena Benamar (FRA)
Après le repos (pas avant 16h30) : Naïma Karamoko ou Schena Benamar – Savine Erler (FRA) ou Helena Mohamed (FRA – N°10)
Court N°7
Pas avant 11h : Anna Ozerova (LET- N°3) – Clémence Thouard (FRA)
Pas avant 12h30 : Jeline Vandromme (BEL) – Jenifer Anger (FRA – N°9)
Après le repos (pas avant 16h30) : Flavie Brugnone ou Jade Psonka – Jeline Vandromme ou Jenifer Anger
Court N°9
Pas avant 11h : Astrid Lew Yan Foon (FRA) – Enola Chiesa (ITA – N°8)
Pas avant 12h30 : Flavie Brugnone (FRA – N°5)Jade Psonka (FRA)
Court N°6
Pas avant 11h : Lynda Benkaddour (ALG) – Lara Pfeifer (ITA – N°11)

Vincent Delorme
Crédit photos : Léandre Leber (archive) et Kevin Devigne (GazetteSports.fr)