Ukraine: environ 20000 volontaires étrangers pour se battre contre la Russie, assure Kiev

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Il assure que l’appel aux forces humaines et militaires a été entendu. Près de 20 000 combattants étrangers se sont portés volontaires pour aider l’Ukraine à se battre contre la Russie, a déclaré ce dimanche le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

« À l’heure actuelle, leur nombre est d’environ 20 000, ils viennent principalement de pays européens », a déclaré Dmytro Kouleba sur la chaîne américaine CNN. Selon lui, « de nombreuses personnes détestent la Russie » depuis des années mais n’osaient pas s’y opposer.

« Quand les gens ont vu que les Ukrainiens se battaient, qu’ils ne baissaient pas les bras, cela les a poussés à rallier le combat », a-t-il ajouté. Tout en disant « comprendre ce besoin de se battre », le chef de la diplomatie ukrainienne a toutefois jugé « plus important » d’obtenir une assistance « politique, économique et militaire » du reste du monde, et notamment « pour la défense aérienne ».

Zelensky avait annoncé une « légion internationale »

Plus tôt dans la journée, l’amiral Tony Radakin, chef des armées britanniques, a exhorté, dans une interview à la BBC, ses concitoyens, qu’ils soient militaires ou non, à ne pas se rendre en Ukraine pour combattre l’envahisseur russe. Le chef des armées a aussi prévenu que si des militaires britanniques en service allaient combattre en Ukraine, ils mettaient non seulement leur vie en danger, mais ils risquaient également de donner « la perception erronée » à la Russie que la Grande-Bretagne avait envoyé des troupes pour s’engager dans les hostilités.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait annoncé fin février la création d’une « légion internationale » de combattants étrangers pour l’aider à repousser l’invasion russe. Les volontaires ont été invités à s’adresser aux ambassades ukrainiennes dans leur pays respectif.

Le Danemark avait donné son feu vert à ses ressortissants, tout comme la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss. Mais le chef d’état-major des armées britanniques, l’amiral Tony Radakin, a estimé dimanche « illégal et inutile » pour les Britanniques d’aller se battre en Ukraine.