Guerre en Ukraine : la Russie perd définitivement son Grand Prix de F1

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

La Formule 1 frappe fort alors que la Russie intensifie ses attaques en Ukraine. Liberty Média, promoteur et actionnaire du Championnat du monde, a décidé de rompre unilatéralement le contrat avec l’organisateur du Grand Prix de Russie. La décision est motivée par les évènements en Ukraine et l’invasion russe depuis une semaine.

La course se disputait sur le circuit urbain de Sotchi depuis 2014, et devait se tenir fin septembre. Dès le début du conflit et suite aux prises de position de plusieurs pilotes comme Sebastian Vettel et Max Verstappen, la course a rapidement été annulée.

Le Grand Prix aurait dû déménager, à partir de 2023, sur la piste d’Igora Drive construite en 2019, et située à une trentaine de kilomètres de Saint-Pétersbourg. Avec ce choix de rompre le contrat, la Formule 1 confirme dans son communiqué « que la Russie n’organisera plus de course à l’avenir ». Une décision ferme alors que le Championnat du monde débute le 20 mars prochain à Bahreïn.

Dans la semaine, une réunion s’était tenue au siège de la FIA l (la Fédération internationale), à Paris, afin de discuter du sort des pilotes russes et bélarusses au sein des différents championnats qu’elle organise. Le seul pilote russe engagé en Formule 1, Nikita Mazepin (Haas), a été autorisé à courir sous bannière neutre.

Toutefois à la suite d’une initiative unique menée par la fédération automobile britannique, le pilote de l’écurie américaine Haas, ne pourra participer au Grand Prix de Grande-Bretagne, le 3 juillet prochain.