Guerre en Ukraine : les sportifs russes et biélorusses finalement exclus des Jeux paralympiques de Pékin

Voir aussi

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et ce prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

Jubilé d’Elizabeth II : Meghan et un prince Harry seront absents du balcon de Buckingham

rivalité en Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémentaires

Guerre chez Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d’aide supplémcheztaires

Avortement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma fondement l’une des lois les plus restrictives

étouffement aux Etats-Unis : le gouverneur de l’Oklahoma signe l’une des lois les plus restrictives

Partager

Changement de cap et coup de théâtre avant les Jeux Paralympiques de Pékin, qui s’ouvrent vendredi ! Les sportifs russes et biélorusses seront finalement exclus des Jeux paralympiques d’hiver, a annoncé ce jeudi le Comité international paralympique (CIP), à la veille de l’ouverture de la compétition. Les inscriptions de ces athlètes seront refusées, évoque l’institution dans un communiqué, après une réunion du conseil d’administration.

« La situation dans le village des athlètes se détériore »

Dans ce communiqué, le CIP a justifié son revirement par le fait que « des équipes et des athlètes menacent à présent de ne pas participer, compromettant les chances de réussite des Jeux paralympiques d’hiver de Pékin 2022 ».

« La situation dans le village des athlètes se détériore et garantir leur sécurité est devenu impossible », a ajouté le Comité, à la veille de la cérémonie d’ouverture des Jeux, qui se déroulent dans la capitale chinoise jusqu’au 13 mars.

The IPC Governing Board has decided to refuse the athlete entries from the RPC and NPC Belarus for the Beijing 2022 Paralympic Winter Games. https://t.co/8rE0szi8YE

— Paralympic Games (@Paralympics) March 3, 2022

À la suite de l’invasion russe en Ukraine, le Comité international olympique (CIO) a accusé la Russie d’avoir brisé la trêve olympique. Il avait exhorté lundi les fédérations à bannir de toutes les compétitions les Russes mais aussi les Biélorusses. Dans tous les sports, ou presque, la Russie, par exemple exclue de la Coupe du monde de football, est ainsi progressivement mise sur la touche.

Mercredi, le CIP avait pourtant annoncé mercredi que les sportifs russes et biélorusses pourraient participer aux Jeux sous bannière neutre, une décision qui avait été contestée dans plusieurs pays. Un peu à la manière dont la fédération internationale de football, la Fifa, avait d’abord annoncé que l’équipe nationale russe ne serait pas exclue du Mondial 2022 au Qatar mais qu’elle devait seulement jouer ses barrages de qualification sur terrain neutre et sans hymne national. Avant, devant les réactions quasi unanimes devant son manque de courage et la position ferme du CIO, de durcir sa position et d’exclure les équipes russes de toute compétition internationale.